L'Allemagne menace la filière laitière en Afrique

Par Gary SLM
Publié le 19 octobre 2015 à 17:54 | mis à jour le 19 octobre 2015 à 17:54

L'Allemagne, par l'entremise de Christian Schmidt, son ministre de l'agriculture, a annoncé qu'elle exportera le surplus de sa production vers l'Afrique, annonce La Tribune. C'est une décision qui ne serait pas sans conséquences pour les producteurs locaux exerçant dans ce domaine, qui devront ainsi faire face à la concurrence allemande.

L'Allemagne compte profiter de l'accord de libre échange pour écouler sa production en Afrique

L'Allemagne, selon les dires de son ministre de l'agriculture, souhaite juguler la crise du lait en augmentant ses ventes de produits laitiers. Une stratégie qui la conduira à s'attaquer au marché africain. Et les accords de libre échange qui existe entre l'Union Européenne et certains pays africains militent largement en sa faveur. L'Allemagne pourra donc avoir accès librement à plusieurs marchés sur le continent notamment ceux de la CEDEAO (Côte d'Ivoire, Burkina Faso, etc.).

Mais des voix s'élèvent déjà pour tirer la sonnette d'alarme quant aux répercussions qu'une telle démarche pourrait avoir sur les pays en voie de développement. Kerstin Lanje, spécialiste de commerce international et de nutrition chez MISEREOR : « Nous craignons qu'une augmentation des exportations européennes n'appauvrisse encore davantage les producteurs locaux et leurs familles, qui constituent un tiers de la population. »

L'Allemagne a vite fait de réagir aux critiques : « Notre initiative pour l'exportation est centrée sur des marchés futurs bien financés, à la croissance rapide dans les pays tiers. Les pays moins développés ne sont pas notre cible. »

Si cette information venait à se confirmer, quelles en seront ses conséquences sur les filières locales, selon vous ?


Afficher les commentaires
Articles les plus lus