Chine : Xi Jinping fait des précisions sur les deux nouveautés de la BAII

Par Gary SLM
Publié le 16 février 2016 à 11:54 | mis à jour le 16 février 2016 à 11:54

Lors de sa visite au Royaume-Uni, le président de la Chine Xi Jinping a exposé les deux nouveautés majeur de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII).

Xi Jinping vend la BAII au

"La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII) est une institution financière internationale dont les règles de fonctionnement sont décidées par ses membres par voie de consultation, et non pas par la Chine toute seule. La Chine est d'accord sur le fait que la BAII doit tirer parti de l'expérience et des pratiques des autres banques de développement multilatérales, respecter des standards internationaux élevés en termes de structure de gestion, de lignes directrices pour les opérations, et de gestion des ressources humaines, et assurer son fonctionnement professionnel et efficace, ainsi que la transparence et l'intégrité", a indiqué le président chinois Xi Jinping dans une interview accordée à Reuters, la veille de sa visite officielle au Royaume-Uni.

En réponse à la manière pour assurer une transparence réelle et une gestion de niveau mondial de la BAII, le président Xi a révélé que l'accord de la banque signé actuellement par 53 membres fondateurs potentiels s'inspirait dans beaucoup d'aspects des pratiques des banques de développement multilatérales existantes et a également réalisé quelques percées et exploré des nouveaux modes de fonctionnement.

Par exemple, en termes de structure de gouvernance, la BAII a, en se basant sur la pratique commune des banques de développement multilatérales, établi une structure à trois niveaux, composée d'un conseil de gouverneurs, d'un conseil de directeurs et d'une équipe de gestion. Elle a également mis en place un mécanisme de surveillance conforme au principe de transparence, d'ouverture, d'indépendance et de responsabilité.

Il est stipulé dans l'accord que l'équipe de gestion sera sélectionnée par le biais d'un processus ouvert, transparent et centré sur le mérite. C'est un nouveau principe qui ne figure pas dans la constitution des principales banques de développement multilatérales existantes. Un autre exemple est que la BAII n'impose aucune restriction concernant la fourniture de produits ou de services de la part de n'importe quel pays, et là encore, ce n'est pas le cas dans d'autres banques de développement multilatérales régionales.

Selon le président Xi, la relation entre la BAII et les banques de développement multilatérales existantes est coopérative et complémentaire. La BAII s'engage dans la coopération avec ces banques en matière de partage des compétences, de construction de capacité et de financement conjoint.


(Source: le Quotidien du Peuple)


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus