Côte d'Ivoire : clash avec la CEI, Charles Konan-Banny brandit des preuves

Par Gary SLM
Publié le 23 octobre 2015 à 13:41 | mis à jour le 23 octobre 2015 à 13:41

Charles Konan-Banny vient de fournir les preuves en rapport avec les accusations portées contre la Commission Electorale Indépendante (CEI). C'est Franck Kouassi Sran, son chargé de communication, qui a sorti les premières preuves qui témoignent des irrégularités qui existent dans le fichier électoral actuel de la Côte d'Ivoire.

Charles Konan-Banny campe sur sa position

Charles Konan-Banny, par la voix de Franck Kouassi Sra, au cours d'une conférence de presse, a confié : « En outre, il a été décelé des personnes inscrites mais non encore nées dont les années de naissance sont entre autres, 2020, 2023, 2026, etc. Par rapport à ces éléments incontestables, d’ailleurs loin d’être exhaustifs, le candidat Charles Konan BANNY, s’interroge sur la fiabilité de cette liste qui doit conduire la Côte d’Ivoire à des élections libres, transparentes, crédibles et apaisées. »

Abordant la question du refus de son candidat d'aller à la confrontation avec la CEI, le conférencier du jour a tenu à clarifier les choses, en indiquant que la CEI a joint le quartier général de campagne par téléphone. La direction nationale de campagne a demandé par la suite à l'organe chargé d'organiser les élections (la CEI), qu'il transmette par courrier l'invitation pour lui donner un aspect plus solennel et sérieux. Une chose, qui selon Franck Kouassi Sra, que la CEI a fait de façon tardive, selon KOACI .

Charles Konan-Banny dit avoir constaté 794 cas de doublons sur la liste électorale définitive.

Quelle analyse faites-vous de ce clash entre Charles Konan-Banny et la CEI ?


Afficher les commentaires
Articles les plus lus