Congo : l'opposition appelle la communauté internationale à l'aide

Par Gary SLM
Publié le 06 novembre 2015 à 09:51 | mis à jour le 06 novembre 2015 à 09:51

L'opposition congolaise se dit prête à aller au dialogue avec Sassou-Nguesso, mais si et seulement si la communauté internationale s'invite au débat. L'Initiative pour la Démocratie au Congo (IDC) et le Front Républicain pour le Respect de l'Ordre Constitutionnel et l'Alternance Démocratique (FROCAD), deux ténors de l'opposition, se sont exprimés sur la question.

L'opposition souhaite l'implication de la communauté internationale

Suite au référendum très controversé du 25 octobre dernier qui a vu le "OUI" l'emporter avec plus de 92% des suffrages exprimés, la situation socio-politique au Congo Brazzaville est très mouvementée. Ce référendum a une incidence significative sur le jeu politique : il permet à Sassou-Nguesso, le Président sortant, de briguer un énième mandat. L'opposition congolaise est donc depuis lors en ordre de bataille pour mettre fin, dit-elle, à la forfaiture. Elle souhaite l'implication de la communauté internationale avant de s'engager dans tout dialogue.

Paul-Marie Mpouélé, coordinateur du FROCAD, a déclaré : « « En tout cas pour nous c’est la communauté internationale, si c’est l’ONU, si c’est l’Union européenne, si c’est l’Union africaine. Pour nous ce qui compte c’est que ce soit la communauté internationale, et que ce soit avec des personnalités crédibles, acceptées de part et d’autres », nous dit rfi.

Abdoulaye Bathily, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale, devrait conduire selon toute vraisemblance, le dialogue entre les différentes forces politiques congolaises.


Que pensez-vous des exigences de l'opposition congolaise ?


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus