Côte d'Ivoire : affaire mine d'or de Wattao, Ouattara frappe fort

Par Gary SLM
Publié le 20 novembre 2015 à 13:27 | mis à jour le 20 novembre 2015 à 13:27

Le Lieutenant-Colonel Issiaka Ouattara dit Wattao est dans le viseur du régime d'Alassane Ouattara. L'Etat de Côte d'Ivoire vient de fermer une mine d'or suspectée de lui appartenir, nous dit Reuters dont l'information a été relayée par Jeune Afrique.

Wattao, la déchéance du plus flambeur des Com'zones ?

La mine d'or suspectée d'appartenir à Wattao est située à Gamina, près de Daloa (localité située au Centre-Ouest du pays). Selon un rapport de l'Organisation des Nations Unies (ONU) daté d'avril 2014, cette mine d'or rapporte environ 97 millions de dollars par an et employait employait jusqu’à 16 000 travailleurs. L'ONU n'a pas manqué de fustiger l'activité illégale qui sur ce site.

L'Etat de Côte d'Ivoire a fermé la mine d'or de Gamina pour des raisons environnementales et sécuritaires à l'orée de l'élection présidentielle du 25 octobre dernier qui a vu la réélection du Président Alassane Ouattara avec 83,66% des suffrages exprimés. Le gouvernement ivoirien n'a pas voulu entrer dans les spéculations en évoquant un quelconque lien entre cette décision et la personne de Wattao.

Wattao occupe à l'heure actuelle le poste de Commandant en second de la Garde Républicaine. Rentré au pays après des mois passés au Maroc dans le cadre d'une formation, c'est clair que cette affaire qui éclabousse le Lieutenant-Colonel Issiaka Ouattara fera grand bruit.

Que pensez-vous de cette décision du gouvernement ivoirien ?


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus