Burkina Faso : le Conseil de l'Entente propose ses services à Kafando

Par Gary SLM
Publié le 25 novembre 2015 à 18:26 | mis à jour le 25 novembre 2015 à 18:26

Le Conseil de l'Entente est résolument engagé à accompagner les Burkinabè dans sa volonté de rétablir l'ordre constitutionnel. Patrice Kouamé, le Secrétaire exécutif de cette institution est venu l'exprimer de vive voix au président Michel Kafando, rapporte lefaso.net.

Le conseil de l'Entente déploiera des observateurs pour la présidentielle

Le Conseil de l'Entente veut participer activement au retour à la normalité au Burkina Faso. Il compte jouer un rôle de catalyseur aux élections législatives et présidentielle du 29 novembre prochain au Faso afin d'en garantir le bon déroulement. En visite au pays des hommes intègres, Patrice Kouamé a rencontré l'actuel locataire du Palais Kosyam, ce mardi 24 novembre 2015. Le patron du Conseil de l'Entente a annoncé le déploiement d’une mission de cinq observateurs pour suivre ce rendez-vous historique.

Selon Patrice Kouamé, la rencontre avec Michel kafando prépare également le sommet de Chefs d’Etat prévu pour le 15 décembre 2015 à Niamey, la capitale nigérienne. Les dossiers évoqués par ces deux personnalités lors de cette entrevue concernent donc la coopération politique, la sécurité, le développement et la culture dans les cinq Etats membres. Une réunion du Comité des experts et du Conseil des ministres du Conseil de l’Entente s'est tenue en prélude au sommet.

Rappelons que le Conseil de l'Entente a été créé en mai 1959. Les pays fondateurs sont le Dahomey (actuel Bénin), la Haute-Volta (actuel Burkina Faso), la Côte d'Ivoire et le Niger. Ils ont été rejoints par le Togo en 1966. Sa mission est d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité des Etats membres. L’organisation vise également à promouvoir une intégration politique et culturelle plus étroite et plus dynamique entre les Etats membres, sur la base de la fraternité et de la solidarité.

Que pensez-vous de cette visite de l'initiative du Conseil de l'Entente au Burkina Faso ?


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus