Burkina Faso : pour les élections, la CEDEAO affûte déjà ses armes

Par Gary SLM
Publié le 27 novembre 2015 à 11:46 | mis à jour le 27 novembre 2015 à 11:46

La CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) sera représentée lors de la présidentielle et des législatives qui se tiendront le 29 novembre prochain au Burkina Faso. 133 observateurs seront déployés dans les bureaux de vote pour s'assurer de la bonne tenue des élections, apprend-t-on de aOuaga.com .

La CEDEAO veut prendre une part active au processus de sortie de crise

La CEDEAO sait pertinemment que ces élections sont cruciales pour le Burkina Faso. Plongé dans une instabilité depuis octobre 2014 avec la chute du Président Blaise Compaoré, ce pays a vécu un coup d'Etat manqué qui a failli faire voler en éclat tous les acquis de la révolution burkinabè.

La CEDEAO a mandaté 133 observateurs qui prendront pied dans les quarante-cinq provinces du Burkina Faso. Toujours selon la même source, l'institution dirigée par le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall est présente au pays des hommes intègres. Depuis le 8 novembre. 15 experts de l'organisme sous-régional sont chargés d'observer la situation socio-politique dans le pays sur le long terme.

La mission d'observation à court terme est conduite par le Bissau-Guinéen Manuel Serifo Nhamadjo. Aussi précise-t-il que cet engagement tire se fonde sur protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance qui invite ladite organisation à veiller à la transparence des échéances électorales au sein des Etats membres.

Francis Oké, le chef de la division assistance électorale, évoque une innovation : « Dans la salle de situation, il y aura des points focaux de chaque région pour suivre l’état d’avancement du scrutin en temps réel. C’est donc un dispositif pour suivre de manière détaillée ce qui se passe sur le terrain. »

Que pensez-vous du dispositif mis en place par la CEDEAO au Burkina Faso ?


Afficher les commentaires
Articles les plus lus