Mali : IBK hausse le ton "Iyad Ag Ghali, cet homme est l’ennemi du Mali"

Par Gary SLM
Publié le 14 décembre 2015 à 09:19 | mis à jour le 14 décembre 2015 à 09:19

IBK a évoqué les sujets brûlants de l'actualité malienne dans une interview accordée à nos confrères de Jeune Afrique. Ibrahim Boubacar Keïta s'est notamment attardé sur la question du terrorisme et n'a pas hésiter à qualifier Iyad Ag Ghali d'ennemi public.

IBK veut enrayer la menace terroriste

IBK s'est attelé à dresser son bilan à mi-parcours depuis son arrivée à la tête du Mali en 2013. Il a surtout abordé la question de la lutte anti-terroriste. Face à la montée en puissance du jihadisme et à la prolifération des bandes armées qui s'y adonnent à travers le pays, plus particulièrement dans la région nord, le Président malien estime que c'est Iyad Ag Ghali, le chef d'Ansar Eddine, qui est à l'origine de tout ce remue-ménage.

Toutes les autres organisations jihadistes ne sont que des ramifications d'Ansar Eddine et placées sous le commandement de cet homme qui est toujours en cavale. Répondant à la question suivante : Ne faut-il pourtant pas craindre la création du Front de libération du Macina ?, il a déclaré : « La réputation de ce Front est surfaite. Il est vrai qu’il a fait quelques coups de main et assassiné deux ou trois imams, mais il est clair que ce Koufa dont on ignore s’il est vivant ou pas – n’est qu’une franchise d’Iyad Ag Ghali, rien de plus. Iyad, a rejeté l’accord de paix d’Alger. Il en assumera toutes les conséquences. »

L'homme fort de Bamako a donc décidé de lui déclarer la guerre en le traquant jusqu'à son dernier retranchement. Il a même confié lors de cette interview : « Cet homme est l’ennemi du Mali. Et il doit être traité comme tel. »

Ibrahim Boubacar Keïta veut mettre fin aux activités d'Iyad Ag Ghali n'a jamais daigné respecter et appliquer l'accord de paix d'Alger. Il se félicite des résultats satisfaisants enregistrés dans la lutte contre ces cellules de la mort : « Pour un attentat commis, nous en déjouons dix. Les groupes jihadistes ont été émiettés et poussés dans leurs retranchements (...) Notre armée retrouve sa fierté. »

Pensez-vous que les actions sur le terrain des troupes loyalistes sont-elles de nature à faire disparaître la menace terroriste ?


Afficher les commentaires
Articles les plus lus