Bonne année 2016 à tous. Merci 2015, année d'élections.

Par Gary SLM
Publié le 01 janvier 2016 à 00:59 | mis à jour le 01 janvier 2016 à 00:59

Bonne année 2016 à tous nos lecteurs et fans qui nous suivent sur Facebook et Twitterdepuis le 27/08/2015 (date de lancement du site), donc déjà 4 mois 5 jours.

Bonne année 2016, bye bye 2015

L'année 2015 a été globalement positive pour l'Afrique. Plusieurs élections se sont tenues sans les conflits habituels qui angoissent les citoyens à l'approche de chaque scrutin. La bataille électorale sur le continent a débuté en Zambie où Edgar Lungu a été élu le

Au Soudan, Omar el-Béchir se succédait à lui-même avec un score de 94,5 % des voix lors de l'élection du 13 avril dernier. Au Togo, il faut croire que les Gnassingbé son très appréciés du peuple. Faure qui a succédé à son défunt père Gnassingbé Eyadema le 4 mai 2005 avait été reconduit le 4 mars 2010. Il s'est fait réélire dès le 1er tour le 25 avril 2015. Au Burundi, c'est Pierre Nkurunziza qui poursuivra sa mission entamée le

Le 11 octobre, c'était au tour des Guinéens d'aller aux urnes. Victoire au premier tour du président sortant Alpha Condé. Il renouvelle son serment pour se succéder à lui-même le 11 octobre 2015. Le 25 octobre dernier, ce sont les Ivoiriens qui ont expérimenté l'élection sans violence. Là aussi, dès le premier, le président Alassane Dramane Ouattara l'emporte avec un peu plus de 80%. Le même mois d'octobre, en Tanzanie, la présidentielle est remportée dès le premier tour par John Magufuli.

Après les élections, la justice ?

Et le meilleur pour la fin, c'est au Burkina Faso. Après l'éviction de Blaise Compaoré du palais de Kossyam par le peuple, les Burkinabés ont décidé de confier leur destin à Roch Marc Christian Kaboré, élu dès le premier tour le 29 novembre 2015. L'homme qui va insuffler une nouvelle dynamique au pays des hommes intègres n'a pris les clés du palais de Kossyam qu'à l'entrée en 2016. Pas besoin de noter qu'il suscite beaucoup d'espoir chez ses compatriotes, lesquels espèrent le voir changer la politique dans leur pays ainsi que les rapports de celle-ci avec la justice.

Avec ces différentes élections en 2015, les Africains apprennent peu à peu à survivre à la politique. Malgré le boycotte des scrutins dans certains pays par les poids lourds de l'opposition, très peu de troubles significatifs ont été notés. 2016 sera assurément l'année qui va permettre à l’Afrique de franchir de nouveaux paliers, et on espère que cela se fera au niveau de la justice sociale et sur le plan économique.

Toute la rédaction d’AFRIQUE SUR 7 (AS7) souhaite la bonne année 20016 à chacun de vous ainsi qu'à vos proches. Si la santé est en priorité le bien que nous vous souhaitons, nous espérons que l’année nouvelle vous apportera la paix du coeur et beaucoup de chance dans vos entreprises pour ajouter le nécessaire à l'agréable, l'argent.

Bonne année 2016 à tous les Africains et amis de l’Afrique.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus