Guinée : Alpha Condé casse les codes et nomme des femmes à des poste clef

Par Gary SLM
Publié le 05 janvier 2016 à 12:24 | mis à jour le 05 janvier 2016 à 12:24

Alpha Condé avait déjà annoncé les couleurs au lendemain de sa réélection en nommant le grand manitou du secteur privé, Mamady Youla à la tête du gouvernement. Le chef de l'Etat guinéen a entériné le gouvernement proposé par son Premier ministre ce lundi 4 janvier et offre une grande marge de manoeuvre aux femmes, nous rapporte Jeune Afrique.

Alpha Condé confie des portefeuilles de souveraineté à des femmes

Alpha Condé est plus que jamais tourné vers l'avenir. Le Président guinéen accorde une grande importance à la composition de son équipe gouvernementale car elle doit lui permettre de matérialiser ses promesses de campagne qui lui ont valu la confiance de ses concitoyens. Le Premier ministre, Mamady Youla, Economiste de formation, a annoncé une équipe de 31 technocrates : « Ce nouveau gouvernement est marqué par la nomination de 16 nouveaux ministres qui ont tous été choisis pour leur expertise et sont reconnus pour leur compétence et leur expérience internationale. »

Affranchi du complexe du genre, le président Condé a fait confiance aux femmes en leur octroyant des portefeuilles de haut vol tels que les Affaires Etrangères (Mme Makalé Camara), l’Economie et les Finances (Mme Malado Kaba), Plan et Coopération Internationale (Mme Kanny Diallo), Agriculture (Mme Jacqueline Marthe Sultan) ainsi que celui des Travaux Publics (Mme Oumou Camara). Toutes ces personnalités nommées ont une expérience avérée dans leurs domaines d'activités respectifs et ont la lourde tâche de conduire la Guinée vers le développement.

Ce groupe est « un gouvernement d’action tourné vers la création d’emplois, la jeunesse et la reprise économique. » Dans la mesure où le profil du "Primus inter pares" force l'admiration de tous c'est donc « un signal fort envoyé en direction des opérateurs économiques nationaux et internationaux. »

L'opposant historique, Cellou Dalein Diallo, se réjouit de la nomination de ce technocrate dans le but de coordonner l'action gouvernementale. Il le qualifie de au passage de « garçon brillant ».

Pensez-vous que ce gouvernement pourra-t-il sortir la Guinée de sa léthargie ?


Afficher les commentaires
Articles les plus lus