Mali : attaque de l'hôtel Radisson Blu, Al Mourabitoune dans le viseur du Procureur

Par Gary SLM
Publié le 11 janvier 2016 à 17:49 | mis à jour le 11 janvier 2016 à 17:49

Al Mourabitoune avait revendiqué l'attaque de l'hôtel Radisson Blu de Bamako dès les premières heures qui ont suivi l'attaque. D'autres groupes terroristes lui avaient emboîté le pas. Mais au regard des éléments dont dispose les autorités maliennes, la piste du groupe d'Al Mourabitoune se confirme davantage, a indiqué le Procureur ce 9 janvier, nous rapporte Jeune Afrique.

Al Mourabitoune a ouvert la brèche, le procureur s'y engouffre

Al Mourabitoune a tout mis en oeuvre pour que sa capacité de nuisance soit mise en évidence aux yeux du monde entier. L'Algérien Mokhtar Belmokhtar, le chef de cette bande armée, dans un tweet, avait revendiqué l'attaque contre le Radisson Blu de Bamako : « L'attaque a étémenée en coordination avec nos frères au sein d’Aqmi ».

Ainsi, dans une déclaration lue ce 9 janvier sur les antennes de l'ORTM, la chaîne de télévision publique, Boubacar Sidiki Samakéle, le procureur chargé de l’enquête a confirmé que des éléments en sa possession « conduisent à penser qu’effectivement, Al Mourabitoune est à l’origine de l’attaque. »

En fait, les enquêteurs ont retrouvé sur les deux assaillants tués, des documents écrits en arabe qui demandaient la libération de deux prisonniers d’Al Mourabitoune détenus au Niger et en Mauritanie. Ces éléments pris dans leur ensemble ont fini par persuader le procureur de l'implication quasi-certaine de ce groupe armé dans cet attentat. Ce qui en fait le principal suspect voire même le "coupable idéal".

Notons que le 20 novembre 2015, l'hôtel Radisson Blu situé en plein coeur de la capitale malienne avait été victime d'un attentat terroriste qui a coûté la vie à une vingtaine de personnes issues de plusieurs nationalités. Deux jours plus tard, le Front de libération du Macina (FLM) revendiquait aussi la paternité de la fusillade. Est-ce une revendication faite à dessein en vue de semer le trouble dans l'esprit des enquêteurs et les conduire sur de fausses pistes ? La question reste posée.

Selon vous, pourquoi l'enquête sur l'attaque du complexe hôtelier bamakois tarde-t-elle encore à livrer ses secrets ?


Afficher les commentaires
Articles les plus lus