Compassion genante de Soro au Burkina Faso

Par Gary SLM
Publié le 16 janvier 2016 à 20:43 | mis à jour le 16 janvier 2016 à 20:43

Guillaume Soro a montré sa compassion au Burkina Faso qui vient de faire face à une attaque terroriste. Le message de soutien du président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire n'aurait souffert d'aucun doute si la justice ouagalaise n'avait pas lancé contre lui un mandat d'arrêt international.

Compassion au Burkina Faso, Soro peut-il être sincère ?

Guillaume Soro a posté sur sa page Facebook officielle : « Tôt ce matin par courrier officiel au PAN du BF j’ai exprimé ma compassion et ma solidarité aux Autorités et au peuple burkinabè. Je réaffirme mon appel lancé depuis le CAMEROUN il y’a 02 ans pour une lutte concertée et commune contre le terrorisme en Afrique.»

Message de compassion de Soro au Burkina Faso

Seulement, l'ancien chef rebelle ivoirien est accusé d'avoir participé au coup d'État manqué du Général Gilbert Diendéré au Burkina Faso. Des écoutes téléphoniques supposées de ses échanges avec les acteurs de cette tentative lui valent aujourd'hui un mandat d'arrêt international lancé contre lui par la justice du Burkina Faso.

Guillaume Soro est en effet suspecté d'avoir apporté son soutien aux putschistes burkinabés et établi un plan de création d’une rébellion armée en cas d’échec de la tentative de renversement des autorités de l'époque. Moins de 48h après l'officialisation du mandat d'arrêt lancé contre lui par les autorités de Ouaga, le pays fait face à une attaque terroriste revendiquée par AQMI. Cette sanglante agression a causé la mort d'une vingtaine de personnes.

Deux Australiens ont été enlevés hier soir dans l'attaque du Splendid Hotêl de Ouagadougou. Ils sont aux mains du groupe jihadiste Ansar Dine qui serait en train de les transférer au Mali voisin.

Alors que cette douloureuse agression efface son nom de l'actualité de ce pays, Soro Guillaume se rappelle aux Burkinabés avec son message de compassion.

Il faut cependant noter que le PAN ivoirien a vécu plusieurs années au Burkina Faso pour la préparation de sa rébellion armée contre le régime du président Laurent Gbagbo. Il compte donc encore plusieurs amis dans ce pays.

Un deuil national de trois jours a été décrété par les autorités du Burkina Faso.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus