Côte d'Ivoire : l'Etat lance les travaux pharaoniques de la baie de Cocody

Par Gary SLM
Publié le 19 janvier 2016 à 18:18 | mis à jour le 19 janvier 2016 à 18:18

L'Etat de Côte d'Ivoire a lancé officiellement à la date du lundi 18 janvier les travaux de la baie de Cocody, en plein coeur d'Abidjan (la capitale économique du pays). C'est un immense chantier dont le coût est estimé à 11 milliards de francs CFA, nous dit Jeune Afrique. Longtemps attendu par les populations abidjanaises, la première phase de l'ouvrage devrait être livré cette année.

L'Etat ivoirien scelle son pacte avec le Maroc

L'Etat de Côte d'Ivoire a lancé les hostilités en ce qui concerne le démarrage des travaux de la baie de Cocody. D'un coût de 11 milliards de francs CFA, la première phase du projet prendra fin dans neuf mois, soit d'ici octobre de l'année 2016. C'est le Premier ministre Daniel Kablan Duncan qui représentait le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara lors de cette cérémonie. Etait présent également à cette cérémonie de pose de la première pierre de l'édifice, M. Said Zarrou, directeur général de la société publique marocaine Marchica Med qui est l'entreprise commise pour réaliser le projet.

Fruit de la coopération ivoiro-marocaine, cette première phase portera sur « le dragage du front lagunaire et du chenal de l’indenié jusqu’ à la baie de cocody, la réalisation de remblaiements hydrauliques des berges de la baie, la réalisation de cavaliers de protection des berges, le drainage des eaux usées et fluviales […] », aux dires du chef du gouvernement ivoirien.

Financée en majeure partie par l'une des rampes de lancement des investisseurs marocains, en l'occurrence le groupe Attijariwaffa Bank via la Société Ivoirienne de Banque (SIB), sa représentation ivoirienne qui a accordé un prêt de 10 milliards de F CFA au pays. Pour un coût global compris entre 100 et 200 milliards de FCFA, l'Etat de Côte d'Ivoire compte faire de la baie de Cocody un joyau architectural dont la renommée dépassera les frontières ivoiriennes. L'ouvrage consistera à réaliser un viaduc, un parc urbain et un port de plaisance ainsi que des espaces de loisirs, des infrastructures d’assainissement et des installations commerciales.


M. Kablan Duncan a, au nom de l'Etat ivoirien, relevé les bonnes relations qui lient son pays au Maroc : « Les relations ivoiro-marocaines constituent l’une des plus dynamiques, au regard de l’augmentation du volume des échanges passés de 39,6 milliards F CFA en 2010 à 47 milliards F CFA en 2012. Ces échanges sont passés de 85,59 milliards F CFA en 2014 à 121,92 milliards F CFA [185,87 millions d’euros] en 2015. »


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus