Burkina : en visite à Ouaga, Manuel Valls veut recoller les morceaux

Par Gary SLM
Publié le 22 février 2016 à 10:40 | mis à jour le 22 février 2016 à 10:40

Manuel Valls a entrepris une visite de travail et d'amitié au Burkina Faso depuis ce samedi 20 février. Reçu par l'exécutif burkinabè, le Premier ministre français a promis de renforcer la coopération entre Paris et Ouagadougou dans les secteurs de la sécurité, la santé et l’éducation, nous rapporte afrik.com.

Manuel Valls s'attaque à la sécurité, la santé et l’éducation.

Manuel Valls a posé ses valises au Burkina depuis ce samedi 20 février. C'est son homologue burkinabè, Paul Kaba Thieba qui en premier lui a réservé un accueil chaleureux dès que l'avion qui les transportait sa délégation et lui a atterri sur le tarmac de l'aéroport international de Ouaga. Passées les civilités d'usage et les honneurs militaires dus à son rang, le locataire de Matignon a été conduit au palais de Kosyam (du nom du palais présidentiel).

Manuel Valls a eu un entretien avec le chef de l'Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. A sa sortie d'audience avec le numéro 1 du Faso, il a laissé entendre que : « Le programme qui vient d'être signé est l'un des éléments de soutien. Il y en aura d'autres tel quele renforcement de la coopération dans le domaine de la sécurité. »

Accompagné par le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, le chef du gouvernement français s'est rendu sur les sites de l'hôtel Splendid et du café-restaurant Le Cappuccino pour s'incliner devant la mémoire des 30 morts et 71 blessés de l'attentat du 15 janvier dernier. Il rattrape ainsi son "erreur" quand il rendait un hommage sélectif aux victimes : « Notre Nation est dans la peine. Soutien aux familles des victimes françaises de Ouagadougou. »


Afficher les commentaires
Articles les plus lus