Burkina : Pierre Buyoya (UA) au chevet d'un Roch Kaboré débordé par le terrorisme

Par Gary SLM
Publié le 25 février 2016 à 11:40 | mis à jour le 25 février 2016 à 11:40

Pierre Buyoya a eu un tête-à-tête ce mercredi 24 février avec le chef de l'Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Leurs échanges ont porté essentiellement sur la lutte contre le terrorisme, apprend-on du Service d’Information du Gouvernement.

Pierre Buyoya solidaire du Burkina.

Pierre Buyoya a été reçu par le président Roch Kaboré ce 24 février. A sa sortie d'audience, le Haut Représentant de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel a tenu à rassurer les autorités de Ouagadougou du soutien indéfectible de l'institution qui l'a mandaté : « (...) Dans la lutte contre le terrorisme, l’Union africaine est avec le Burkina Faso et que cette lutte est une préoccupation majeure de l’institution continentale et de notre mission au Mali et dans le Sahel. Nous sommes avec les pays du Sahel à travers des programmes très concrets de lutte contre le terrorisme et d’échanges d’informations, mais aussi nous travaillons sur le mécanisme opérationnel de lutte contre le terrorisme. »

Le patron de l'UA au Sahel a également exprimé la solidarité et la compassion d'Addis-Abeba aux Burkinabè après l'attentat-terroriste du 15 janvier dernier contre le Splendid Hôtel et le restaurant Le Cappuccino. A cet effet, a-t-il réitéré la volonté de l'institution qu'il dirige de se mettre aux côtés du Mali et des autres pays du Sahel pour combattre le terrorisme qui est en passe de s'internationaliser et de supprimer toutes les frontières étatiques. Prenant à témoin le président du Faso, l'ancien président burundais a déclaré : « Le Président Roch Marc Christian KABORE est au courant de tous ces efforts et l’a assuré que le Burkina Faso est prêt à s’engager dans cette lutte. »

Notons que la récurrence des actes terroristes dans cette vaste zone désertique a amené la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad à mettre en place un cadre institutionnel dénommé le G5 Sahel ou « G5S » pour harmoniser leur efforts dans la lutte contre le terrorisme.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus