Chine : gabegie, le gouvernement siffle la fin de la recréation et redistribue la richesse

Par Gary SLM
Publié le 29 février 2016 à 22:30 | mis à jour le 29 février 2016 à 22:30

La Chine s'évertue à faire de la redistribution équitable des richesses une réalité. Entre sa croissance vertigineuse et ses records devenus des classiques de la croissance économique, Pékin ne veut pas seulement se contenter de remplir les caisses de l'État, mais souhaite également faire bénéficier son peuple de la manne financière engrangée par le pays et travaille à mettre en place une politique sociale très attractive, nous dit Le Quotidien du Peuple.

Le gouvernement chinois accorde une grande importance au bien-être social des Chinois.

La Chine est en train d'inventer son propre modèle de développement socio-économique. La particularité de cette trouvaille, c'est qu'elle place l'être humain au centre de toute sa stratégie. Objectif : embarquer le plus grand nombre de personnes dans le train du bien-être social qui précède bien évidemment le bonheur. Soucieux de redistribuer la richesse du pays aux populations, l'Empire du milieu consacre beaucoup d’énergie, dans l'ordre du possible, depuis plusieurs années maintenant, à ne laisser aucun citoyen sur le bord de la route.

L'État chinois met un point d'honneur sur l'éducation et l'augmentation du niveau de vie.

En 2015, avec la réforme de l'éducation la Chine a atteint un nouveau niveau, le taux de scolarisation obligatoire sur neuf ans a atteint 93%, permettant au niveau de la scolarité pour tous en Chine de dépasser celui des pays aux revenus les plus élevés. De même, le taux d’admission d’étudiants à l'enseignement supérieur a atteint 40%, soit plus que les pays à revenus moyens et élevés, et en avance sur les objectifs du plan d'éducation nationale pour 2020.

Face à la tendance économique un temps à la baisse, le gouvernement chinois a optimisé l'environnement des affaires. L’action gouvernementale a porté sur la simplification de la fiscalité afin de favoriser la création d'emplois, ce qui a permis de dépasser les objectifs annuels du Programme pour l'emploi. En 2015, la Chine a créé 13,12 millions de nouveaux emplois urbains, rabaissant le taux de chômage à moins de 4,5%.

La croissance du PIB chinois a dépassé la barre des 7%, tandis que celle des revenus a elle largement dépassé les 7%. Ces deux dernières années, la croissance des revenus a régulièrement dépassé celle du PIB. En 2015, le revenu disponible national par habitant a augmenté de 7,4%. Et, fait particulièrement notable, la croissance du revenu disponible par habitant des résidents ruraux a été de façon continue plus importante que celle des résidents urbains.

Le niveau de vie des citoyens est, pour le gouvernement chinois, le point de départ et le point d’arrivée de sa politique. Depuis le 18e Congrès national du Parti Communiste, le chef de l'État chinois, Xi Jinping s’est, en tant que secrétaire général du Comité central du Parti, toujours attaché au bien-être des citoyens. Il travaille à assurer à ses concitoyens les moyens de subsistance et créer de meilleures conditions de vie pour tous les Chinois. Dans le domaine de l’éducation, de l’emploi, des revenus, de la santé, de la sécurité sociale…

La Chine redynamise son système de sécurité sociale.

Côté sécurité sociale, la Chine a fait un grand bond en avant. Le gouvernement chinois n’a pas pour autant réduit ses investissements pour améliorer le niveau de vie des populations. Il a baissé les dépenses de fonds publics, arrêté la construction de bâtiments de bureaux et d’hôtels gouvernementaux, réduit les dépenses des administrations publiques et d'autres aspects afin de faciliter la circulation de l’argent. Entre 2011 et 2014, sur l’ensemble des dépenses fiscales nationales, les dépenses consacrées au niveau de vie des personnes ont augmenté de près de 40%, dépassant le taux d'augmentation total des dépenses fiscales sur la même période.

« Il y a dix ans, j’ai eu une maladie du foie, j’ai dû payer l’ensemble des frais médicaux de ma poche, et j’ai même dû emprunter de sommes importantes». Aujourd’hui, grâce à la mise en place du système d'assurance maladie grave, Li Chaoqun, un habitant de Chongqing hospitalisé dans le service des maladies graves peut enfin récupérer sereinement. À l'heure actuelle, l'assurance médicale des travailleurs, l'assurance médicale pour les résidents urbains et le nouveau système d'assurance coopérative médicale rurale couvrent plus de 1,3 milliard de personnes dans le pays, portant le taux de couverture de l'assurance à un niveau stable de 95%. De même, l'espérance de vie moyenne des Chinois en 2015 a augmenté de plus d’un an par rapport a 2010.

En Chine, il y a un vieux dicton qui dit : « Les gens sont le fondement d’une nation, et la nation sera en sécurité si ses fondations sont solides. » Le Secrétaire général du PCC Xi Jinping, devant les journalistes chinois et étrangers, après la première séance plénière du 18e Congrès du PCC, montre comment le gouvernement chinois s’intéresse et se préoccupe du niveau de vie de ses populations : « Les gens aspirent à une vie meilleure, et c’est l’objectif pour lequel nous luttons. »

Dans le village de Luotuowan situé dans la commune de Longquanguan (Province du Hebei), Tang Rongbin, un villageois, vie exceptionnellement bien cette démarche de son gouvernement. Le district de Fuping est un des districts les plus touchés par la pauvreté de tout le pays, et le village de Luotuowan est un endroit où la vie est particulièrement difficile. Mais aujourd’hui, avec l'aide publique, la maison en brique de Tang Rongbin est maintenant rénovée. Il dispose d'une nouvelle cuisine et d’une salle de bains avec des toilettes. L'exemple de cet homme illustre très bien les efforts consentis par la politique gouvernementale pour le bonheur de millions chinois.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus