Chine : occupation illégale des eaux chinoises, le gouvernement rappelle les Etats-Unis à l'ordre

Par Gary SLM
Publié le 07 mars 2016 à 09:23 | mis à jour le 07 mars 2016 à 09:23

La Chine a exprimé son mécontentement face à l'attitude belliqueuse des États-Unis. En marge de la session annuelle de l’Assemblée nationale populaire, Fu Ying a, au nom de cette institution, dénoncé le fait que le plus grand nombre de navires et d’avions ultramodernes présents en mer de Chine méridionale sont américains. Selon elle, c'est un acte de guerre des Américains que le pays ne saurait tolérer, d'après Le Quotidien du Peuple. C'était le 4 mars dernier.

La Chine privilégie le dialogue, mais pas à tous les prix.

La Chine a entrepris de faire cesser immédiatement les manoeuvres des États-Unis qui tendent à compromettre la paix et la stabilité mondiales. La présence de navires de guerre dépêchés par Washington dans les eaux près des iles Nansha est une démonstration de force, qui a déclenché un fort ressentiment au sein du peuple chinois. Et c'est la porte-parole de l'Assemblée nationale populaire, madame Fu Ying qui est montée au créneau pour porter le message de l'Empire du Milieu aux Américains.

Pékin veut éviter l'affrontement.

Mme Fu estime que le terme « militarisation » est une spéculation venue des États-Unis, qui reflète une certaine hégémonie linguistique. Elle a également demandé : « Depuis le retour des États-Unis en Asie, combien y a-t-il eu d’actions sur le plan militaire ? Vous voulez parler de militarisation, alors dites-moi ce que c’est ? N’est-ce pas de la militarisation ? »

Selon une nouvelle publiée le 3 mars par le site du journal américain Washington Post, la marine américaine a envoyé le groupe de combat du porte-avion « John C. Stennis » vers la mer de Chine méridionale. Si cette information était confirmée, cela serait le dernier exemple du renforcement des opérations militaires de Washington en mer de Chine méridionale. Déjà, le 27 octobre de l’année dernière, le navire de guerre américain « Larsen » était passé à 12 miles du récif Zhubi des iles Nansha. Et le 30 janvier de cette année, le destroyer lance-missiles « Wilbur » est entré dans les eaux territoriales des iles chinoises Xisha.

La Chine a initié un lobbying auprès des États-Unis.

À la fin du mois dernier, lors de la visite aux États-Unis du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, la question de la mer de Chine méridionale a été l'un des sujets majeurs de discussion avec son homologue. À cette occasion, Wang Yi, et le Secrétaire d'État américain John Kerry, sont tombés d'accord pour dire que ce problème devait être réglé pacifiquement, par des négociations.

Les deux pays ont également convenu de communiquer davantage encore sur les questions maritimes, de renforcer la compréhension mutuelle, afin d'éviter et de prévenir toute interprétation erronée. À l'époque, Wang Yi a déclaré aux journalistes que « la démilitarisation des Nansha n’est pas l’affaire d’une seule partie ; elle exige de toutes les parties de faire des efforts ensemble. À cette fin, nous espérons que dans l'avenir il y aura moins de provocations avec des reconnaissances proches, et moins de déploiement d’armes avancées ».

Lors de la conférence de presse du 4 mars, Fu Ying a également souligné que si les États-Unis sont vraiment préoccupés par la paix et la stabilité dans la région, ils devraient alors apporter leur soutien aux négociations entre la Chine et les pays voisins pour résoudre le conflit, « plutôt que d’aller dans le sens inverse, ne pourrait-il pas y avoir d’autres projets ? »


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus