Procès Gbagbo : Sam l'Africain double Fatou Bensouda (procureure de la CPI)

Par Gary SLM
Publié le 08 mars 2016 à 09:21 | mis à jour le 08 mars 2016 à 09:21

Sam l'Africain comparaissait à la barre ce lundi 7 mars devant la Cour Pénale internationale (CPI). Le président de la Nouvelle Alliance de Côte d’Ivoire pour la Patrie (NACIP) est venu sur invitation de la procureure, Fatou Bensouda, en vue de témoigner contre l'ancien chef de l'État ivoirien, Laurent Gbagbo. Mais contre toute attente, l'Ivoiro-Libanais a plutôt passé tout son temps à démontrer son attachement à l'accusé, révèle Ivoire Justice.

Sam l'Africain fausse les calculs du ministère public.

Sam l'Africain a surpris tout son monde. Initialement contacté pour être un témoin à charge dans le cadre du procès de Laurent Gbagbo, ce membre de la défunte galaxie patriotique dirigée par Charles Blé Goudé a tout simplement battu en brèche le grief clé formulé par le bureau de la procureure à l'encontre de l'ancien homme fort d'Abidjan (la capitale économique de la Côte d'Ivoire). Le parquet croit fermement « que pour se maintenir à tout prix au pouvoir, Laurent Gbagbo a planifié et ordonné une série d’attaques meurtrières, menées par une organisation composée de forces de sécurité, milices, mercenaires et mouvements de jeunes ».

Sam l'Africain a confié qu'il s'était opposé à la décision de Laurent Gbagbo de signer l'accord de paix de Linas-Marcoussis en janvier 2003 et qui allait matérialiser l'entrée des rebelles dans le gouvernement ivoirien : « Je soutenais le président Gbagbo de toutes mes forces. Il a fait appel à ceux (NDLR les rebelles) qui plus tard devaient lui régler son compte. »

Dans un registre de la langue de Molière un peu emprunté, il a par ailleurs étalé sa conception de la rébellion de 2002 menée par l'actuel président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro (Secrétaire général du MPCI au moment des faits) : « Des gens qui ont pris des armes, divisé le pays. On parle rien de comment les autres sont venus attaquer (…) ça me met très mal à l’aise. »


Afficher les commentaires
Articles les plus lus