Burkina : reçu par Roch Kaboré, Didier Burhalter veut renforcer la ligne Ouaga - Genève

Par Gary SLM
Publié le 08 mars 2016 à 11:50 | mis à jour le 08 mars 2016 à 11:50

Didier Burhalter a été reçu en audience ce lundi 7 mars par le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Lors de leur tête-à-tête, le chef du Département fédéral des Affaires étrangères de la Confédération helvétique (Suisse) a réitéré la volonté de son pays de nouer un partenariat solide avec le Burkina Faso qui a rencontré l'assentiment des autorités locales, nous rapporte la Présidence.

Didier Burhalter trace les sillons d'une coopération renouvelée.

Didier Burhalter tient à ce que la coopération bilatérale la Suisse et le Burkina subsiste. C'est dans cette optique que le diplomate a été reçu en audience par le chef de l'Etat burkinabè, Roch Kaboré. A sa sortie du palais de Kosyam, l'émissaire suisse a marqué toute sa satisfaction : « La Suisse et le Burkina sont des amis de longue date. (…) De par le passé, nous avions un partenariat très étroit dans le domaine de l’éducation, la démocratisation, la décentralisation, la bonne gouvernance et le développement rural. Nous souhaitons maintenir ce partenariat et développer en particulier les actions liées à la jeunesse et à la formation professionnelle. Le partenariat va encore s’élargir dans le domaine des industries extractives. »

Notons que la confédération helvétique est présente au Burkina Faso depuis les grandes sècheresses de la fin des années 70. Elle s'est investie principalement dans la lutte contre la pauvreté et accorde un intérêt particulier au renforcement des organisations de la société civile et de leur mise en lien avec les institutions du pays.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus