Côte d'Ivoire : attaque de Grand-Bassam, Nicolas Sarkozy "Il n'y a pas de raison d'avoir peur"

Par Gary SLM
Publié le 19 mars 2016 à 09:38 | mis à jour le 19 mars 2016 à 09:38

Nicolas Sarkozy a foulé le sol ivoirien le jeudi 17 mars dernier. 24 heures plus tard, soit le vendredi suivant, l'ex-chef de l'État français (2007 - 2012) a eu un entretien avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Leurs échanges ont tourné essentiellement autour de l'attaque terroriste de Grand-Bassam et des dispositions à prendre pour éviter que pareille situation se reproduise.

Nicolas Sarkozy vante les mérites d'ADO et condamne le terrorisme.

Nicolas Sarkozy a été reçu hier en audience par le chef de l'État ivoirien, Alassane Ouattara (ADO). À la tête d'une importante délégation composée des membres de son parti, les Républicains, l'ancien président français a loué les avancées enregistrées par la Côte d'Ivoire sous l'impulsion d'ADO. Le chef de la droite française n'a pas manqué d'évoquer l'attentat de Grand-Bassam qui a eu lieu le dimanche dernier.

Nicolas Sarkozy a déclaré à ce propos : "La délégation que j'ai l'honneur de diriger est heureuse de se retrouver dans une Côte d’Ivoire qui après avoir tellement souffert est à nouveau un exemple, car, elle a à sa tête un Grand Dirigeant qui vit la réconciliation, qui pense réconciliation et qui organise la réconciliation. Il n'y a pas de raison d'avoir peur. Il ne faut pas donner raison à ces barbares."

L'ancien locataire de l'Élysée et sa délégation ont quitté Abidjan (la capitale économique ivoirienne) sans la soirée du vendredi. En sa qualité de président du Sénégal et de président en exercice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Macky Sall arrive en Côte d'Ivoire dans le courant de la journée de ce samedi.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus