Côte d'Ivoire : attaque de Grand-Bassam, tout serait parti du Mali

Par Gary SLM
Publié le 22 mars 2016 à 11:47 | mis à jour le 22 mars 2016 à 11:47

L'attaque de Grand-Bassam du 13 mars dernier est encore fraiche dans les mémoires des uns et des autres. Plusieurs jours après ce bain de sang, l'enquête suit son cours et a déjà permis d'arrêter quatre suspects (trois Maliens et un Ivoirien) en Côte d'Ivoire. Selon L'Indicateur Renouveau, il faut remonter jusqu'au Mali pour comprendre comment l'attentat a été organisé et connaitre ses auteurs.

Grand-Bassam ciblé depuis le Mali ?

L'attaque terroriste de Grand-Bassam a fait plus de vingt morts et de nombreux blessés légers ou graves. L'État de Côte d'Ivoire met les bouchées doubles pour reconstituer les faits qui ont conduit à cette barbarie humaine qui a eu lieu sur le site de cette station balnéaire très prisée par les nationaux et les Occidentaux. Un téléphone portable appartenant aux terroristes a été saisi le jour de la tragédie. À ce propos, le ministre ivoirien de l'Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko s'apprêterait à animer une conférence de presse.

Toujours d'après nos confrères maliens de L'Indicateur Renouveau, le décryptage des données contenues dans l'appareil a permis de remonter à un vieil homme de nationalité malienne. Le vieillard a avoué avoir été contact avec les assaillants, mais ignorait tout de leurs aspirations et de leur plan macabre, dit-il.

Des sources proches du dossier ont révélé que : "Le téléphone d’un des terroristes a servi énormément à faire avancer les enquêtes. Le recrutement des terroristes n’a pas été fait ici (en Côte d’Ivoire). L’un des terroristes abattus sur le théâtre des opérations est un étudiant qui est arrivé à Abidjan le 6 mars par un vol commercial. Il a été hébergé par l’une des quatre personnes arrêtées."


Afficher les commentaires
Articles les plus lus