Burkina : CHU Yalgado-Ouédraogo, Roch Kaboré se transforme en chef chantier

Par Gary SLM
Publié le 29 mars 2016 à 12:25 | mis à jour le 29 mars 2016 à 12:25

Roch Kaboré ne supporte pas les retards. Le chef de l'État burkinabè était en déplacement sur le site devant accueillir le futur centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo pour voir l'état d'avancement des travaux. C'était le dimanche 27 mars dernier. Il s'est agi pour lui d'insister sur le fait qu'il souhaite coute que coute que l'ouvrage soit livré cette année, apprend-on de Sidwaya.

Roch Kaboré met la pression aux prestataires.

Roch Kaboré se montre intraitable dans le respect des délais de livraison des infrastructures publiques. Mis sur orbite en décembre 2010, la construction d'une grande partie du CHU Yalgado-Ouédraogo n'est pas encore achevée. Accompagné de bon nombre de ses collaborateurs, le président burkinabè a eu droit à une visite guidée du chantier. L'honneur est revenu à Abdoul Malick Ouédraogo, le chef de ce projet, d'expliquer les choses au chef de l'exécutif.

Rassuré après les détails qu'il a reçus, Roch Marc Christian Kaboré est reparti satisfait de sa visite de terrain, mais a tout de même fixé un délai de rigueur pour que les travaux soient bouclés : « Nous avons constaté avec beaucoup de satisfaction que nous pouvons faire accélérer ce projet parce que nous tenons à ce que l’hôpital soit ouvert d’ici au mois d’aout à septembre 2016. Il est important que nous travaillions vite. Si l’exemple est réussi du point de vue de l’organisation de la gestion interne de cet hôpital, nous allons dupliquer ce type de construction sur l’ensemble de notre pays. »

Les urgences médicales, le bloc opératoire, des salles de réanimation et de télémédecine, une morgue et une station de traitement des eaux flambantes neuves devraient voir le jour dans les mois à venir. Le gouvernement supervise les travaux de bout en bout.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus