Côte d'Ivoire : Après l'attaque de Grand-Bassam, AQMI de plus en plus affaibli

Par Gary SLM
Publié le 18 avril 2016 à 11:43 | mis à jour le 18 avril 2016 à 11:43

AQMI vient de perdre une tête forte à Bamako, ce samedi 16 avril. C'est qu'Alou Doumbia, l'une des têtes pensantes des attentats de Grand-Bassam vient de tomber dans les mailles des filets des forces spéciales maliennes. Cette arrestation qui se veut une prise très déterminante permettra à coup sûr de neutraliser tous les maillons de la chaîne, à en croire Jeune Afrique.

AQMI vient de perdre l'une de ses têtes pensantes

Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a fortement été éprouvée ce week-end dans la capitale malienne. Une opération spéciale des fins limiers de Bamako s'est soldée par une prise capitale ainsi que le déclare une source proche du dossier, sous couvert de l'anonymat : « Les forces spéciales des services de renseignements maliens ont procédé, lors d’une opération spéciale samedi dans la nuit, à l’arrestation du numéro 2 de l’organisation des attaques terroristes contre la Côte d’Ivoire. » Et une autre source d'ajouter : « Alou Doumbia est une des têtes pensantes de l’attaque terroriste contre Abidjan. Sans lui, le commando ne pouvait pas quitter le Mali pour se rendre en Côte d’Ivoire. »

Voilà des informations qui font froid dans le dos certes, mais qui soulagent quelque peu la population meurtrie de Grand-Bassam qui a été plongée dans un très grand désarroi le 13 mars dernier. En tant que logisticien du groupe et très proche collaborateur de Kounta Dallah (le cerveau de l'attaque), ce terroriste invétéré n'a pas mis longtemps à passer à table. Ainsi, aurait-il avoué avoir dissimulé les armes et munitions qui ont servi à l'attaque dans l'un des réservoirs d'un véhicule 4X4. De même, « il a donné des informations utiles à la poursuite de l’enquête » selon la même source.

Notons que l'attaque de la station balnéaire de Grand-Bassam du 13 mars 2016 a officiellement fait 22 morts, dont les trois terroristes, et 22 blessés. Cette nouvelle arrestation porte à trois le nombre de suspects appréhendés dans cette affaire.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus