Rebondissement dans l'affaire Sankara : le parquet ordonne une contre-expertise

Par Gary SLM
Publié le 04 juillet 2016 à 11:20 | mis à jour le 04 juillet 2016 à 11:20

L'affaire Sankara est loin d'être terminée au pays des hommes intègres. Le parquet militaire vient d'ordonner une contre-expertise prenant en compte toutes les treize victimes du drame du 15 octobre 1987. Cette nouvelle expertise constitue un réel motif d'espoir pour l'opinion publique burkinabè, apprend-on de Jeune Afrique.

L'affaire Sankara ressuscitée, Compaoré sur la sellette ?

Vingt-neuf ans après, l'énigme de l'affaire Sankara demeure pleine et entière. Après un premier test ADN infructueux sur le squelette censé être les restes de Thomas Sankara, voilà que le parquet militaire décide d'étendre les analyses à l'ensemble des treize victimes du coup d'État dont le principal bénéficiaire est Blaise Compaoré. Cette contre-expertise se fera à Santiago (Espagne) et les résultats pourraient être disponibles dans un bref délai. Ainsi, Me Stanislas Bénéwendé Sankara, l'un des avocats de la famille Sankara, peut exprimer sa satisfaction : « Étendre cette contre-expertise aux treize corps permettra d’étoffer davantage le dossier et éviter tout vice de procédure. »

Notons que l’enquête sur le décès du chef de la révolution burkinabè s'est ouverte en mars 2015. L'enthousiasme qui agitait naguère les proches des victimes à l'ouverture de ce dossier s'est quelque peu amenuisé. Les différentes instructions menées n'ayant pas encore produit l'effet escompté. Un mandat d’arrêt international a été lancé contre Blaise Compaoré pour assassinat, attentat et recel de cadavres. Tous les Burkinabè épris de justice espèrent donc que cette nouvelle expertise viendra éclairer leur lanterne sur l'identité des corps exhumés et surtout les circonstances réelles de leur mort.

Le capitaine Sankara est mort de mort naturelle, telle est la version officielle produite jusque-là par les hommes de Compaoré. Mais pour la grande majorité des Burkinabè, le jeune leader a été assassiné pour ses idées révolutionnaires qui dérangeraient plus d'un.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus