Cameroun : après moult tractations, Lydienne Yen Eyoum élargie par Paul Biya

Par Gary SLM
Publié le 05 juillet 2016 à 10:56 | mis à jour le 05 juillet 2016 à 10:56

Lydienne Yen Eyoum respire à nouveau l'air frais de la liberté, depuis ce lundi 4 juillet. Le président Paul Biya a pris un décret qui permet à l'avocate française d'origine camerounaise de recouvrer la liberté. Ses 25 ans de peine qui courent depuis janvier 2010, date de son arrestation, prennent ainsi fin, nous rapporte RFI.

Lydienne Yen Eyoum libérée, grande joie pour ses proches

Lydienne Yen Eyoum vient de bénéficier d'une remise de peine inespérée, ce lundi soir. Paul Biya en a ainsi décidé, par la prise d'un décret présidentiel : « Une remise totale de la peine restante à purger est accordée à Yen Eyoum Lydienne Annette, épouse Loyse, condamnée à 25 ans de prison pour détournement de deniers publics. » L'effet immédiat de ce décret, c'est que l'avocate française d'origine camerounaise ne fera plus partie des pensionnaires de la prison de Kondengui (Yaoundé) où elle est incarcérée depuis six ans.

À l'annonce de cette nouvelle, Me Christian Charrière-Bournazel, l'un de ses avocats, ne peut s'empêcher de s'extasier : « Lydienne Yen Eyoum nous a appelés au téléphone avec une voix extraordinairement joyeuse qui contraste avec le malheur qu’elle vit depuis six ans, car le régisseur de la prison venait de lui dire : "venez prendre vos affaires pour sortir". » Et Me Caroline Wassermann de renchérir : « Je pense qu’elle va venir en France. Nous avions des informations, mais nous ne pensions pas que cela se ferait si vite. »

Notons que Mme Loyse avait été arrêtée en janvier 2010 dans le cadre de l'opération Epervier. Reconnue coupable de corruption aggravée, elle avait été condamnée à 25 ans d'emprisonnement par le Tribunal criminel spécial du Cameroun. Il lui était reproché d'avoir détourné 1,077 milliard de francs CFA (environ 1,5 million d'euros). Sa condamnation était devenue définitive, car elle avait épuisé toutes ses voies de recours. Et pourtant elle n'a cessé de clamer son innocence dans cette affaire déshonorante. Ses avocats se réjouissent donc du succès des tractations diplomatiques entre l'Élysée et le palais d'Etoudi.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus