Le Brexit et l'Afrique digne

Par Gary SLM
Publié le 08 juillet 2016 à 08:57 | mis à jour le 08 juillet 2016 à 08:57

Le Brexit a marqué l'avènement d'une Angleterre libre de l'Union Européenne (UE). L'Afrique digne, c'est-à-dire panafricaniste, a salué la forme innovante avec laquelle le Royaume-Uni a surpris le monde entier. Pour les questions de fond, l'Afrique digne devra se concentrer dès à présent sur l'Unité Africaine.

Le Brexit et l'Unité de l'Afrique

Que le Brexit soit une protestation contre la gestion européenne de la crise migratoire et les institutions de l’Union européenne (UE), les Africains doivent, quant à eux, songer et s'activer à la construction de l'Unité Africaine. L'Afrique digne doit faire sa mue et se débarrasser des " leaders politiques de pacotille " pour ressusciter des dirigeants de la trempe des N'Krumah et Julius Nyéréré. C'est ce que le Fonctionnaire international et écrivain, le Dr Alain Nkoyock exprimait ici : " L’aventure d’une Afrique unie (sous le format de Nkrumah ou celui de Senghor) ne se poursuivra qu’avec l’émergence d’une nouvelle génération des Hommes d’Etats (à la trempe de Nkrumah ou Nyerere) qui remplaceraient les leaders politiques de pacotille actuels de la plupart des capitales du continent! Dès lors, les citoyens africains devront comprendre les enjeux de ce magnifique projet du 25 mai 1963 et s’y impliquer le plus possible. Il appartient donc à l’intelligentsia africaine que nous sommes de susciter le débat, d’interpeller leurs dirigeants politiques et d’expliquer les tenants et aboutissants de cette aventure à nos concitoyens ", écrivait-il dans une contribution.

Quand la légèreté, la corruption et l'irresponsabilité deviennent les virus qui rongent de l'intérieur l'appareillage exécutif, parlementaire et judiciaire conduit par des dirigeants ainsi infectés et infestés, l'Afrique réfléchie ne doit plus caresser ces grandes vilenies africaines, mais surmonter ces jérémiades pour aller à l'essentiel, à savoir l'Afrique-Unie, comme on dirait le Royaume-Uni.

L'Union Européenne n'a pas fini de prendre de mauvaises décisions qui radicaliseront de plus en plus les groupes terroristes dans le monde. Les " temps d’inquiétude, de fortes turbulences, de recompositions démographiques et géopolitiques " ne manqueront pas d'arriver. Mais, dans toute cette régénération des choses politiques, l'Afrique doit enfin se positionner comme un roc sur lequel devra s'écraser tout ce qui l'éloigne de sa libération en vue de son développement.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus