Kigali : 27ème sommet de l'Union Africaine

Par Gary SLM
Publié le 14 juillet 2016 à 12:27 | mis à jour le 14 juillet 2016 à 12:27

Le 27 ème sommet de l'Union Africaine se prépare activement à Kigali au Rwanda. Les Etats membres de cette Union sont actuellement réunis à Kigali, la capitale de la république du Rwanda, dans le but de tenir les assises du sommet.

Le 27 ème sommet de l'Union pour l'indépendance économique Africaine

Le 27 ème sommet de l'Union Africaine qui se tient en ce moment à Kigali est placé sous le signe de l'indépendance économique de l'Afrique. Les pays africains ne veulent plus être économiquement assujettis par l’Occident. Ils entendent arracher leur autonomie d’ici à 2063. Plus qu’une ambition, ce projet des Objectifs de Développement Durable (ODD), que le 27ème sommet de l’Union africaine qui se tient à Kigali a inscrit en bonne place dans son ordre du jour, est un véritable défi pour le continent: « Les Etats Africains ont besoin d’une grande solidarité, d’unité et de coopération, pour assurer leur autonomie et leur indépendance », a déclaré la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), le Dr Nkosazana Dlamini Zuma.

Elle s’exprimait ainsi à l’ouverture des travaux du Comité des Représentants Permanents de l’UA (COREP) à Kigali. Pour réussir ce pari, Mme Nkosazana Zuma invite les pays africains à faire preuve de beaucoup de solidarité et d’une étroite collaboration dans leurs actions. Un rapport issu des travaux du 27ème sommet définissant les grands axes de la première décennie des ODD doit être présenté en 2017 selon la présidente de la commission de l’union:« D’ici à Janvier 2017, nous devons présenter un rapport sur la mise en œuvre de l’Agenda 2063 au cours de la première décennie de réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) », a-t-elle indiqué.

Et à la Sud-africaine de poursuivre son développement en précisant : «Nous devons nous focaliser sur les priorités du continent, favoriser les échanges entre pays africains. L’intégration devrait avoir un réel impact sur l’avancée. Nous devons aider les pays en retard à progresser rapidement », a indiqué Dr Nkosazana Dlamini Zuma.

Elle a souligné toutefois que les économies africaines seront axées sur la recherche et le développement. Parce que toujours selon elle, le monde tend vers la formation de grands blocs commerciaux desquels l’Afrique est exclue.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus