Afrique / Zimbabwe : Robert Mugabe pour le retrait des Etats africains de l'ONU si...

Par Gary SLM
Publié le 26 septembre 2016 à 12:08 | mis à jour le 26 septembre 2016 à 12:08

Robert Mugabe, Président du Zimbabwe, est très sérieux quand il parle d'un possible retrait des Etats africains de l'Organisation des Nations Unis (ONU), si l'Afrique ne dispose pas de deux sièges permanents au Conseil de Sécurité de l'ONU.

Robert Mugabe, l'Africain résolu contre l'ONU

Face à ses militants réunis au sein de son parti, la ZANU-PF, Robert Mugabe, le Président du Zimbabwe a attesté que l'Afrique a introduit une requête à l'endroit de l'ONU, à savoir disposer de deux sièges permanents au Conseil de Sécurité. C'était dans le cadre de la 71ème session de l’Assemblée générale de l’ONU qui vient de se terminer.

En tout cas, l'année 2017 promet des lendemains heureux si la détermination des dirigeants africains ne baisse pas d'intensité au sujet de leur entrée au Conseil de Sécurité de l'ONU. Une offensive de taille semble se préparer dans ce sens et c'est ce que traduit le Président Zimbabwéen en ces termes: « C’est ce que nous prévoyons de faire en septembre prochain si tout va bien selon le projet », a rassuré M. Mugabe .

Déjà le Consensus d’Ezulwini de 2005 prévoyait cette disposition des pays africains qui demandaient deux sièges permanents au Conseil de sécurité de l’ONU, ainsi que cinq sièges non permanents, mais les pays occidentaux ont opposé une fin de non-recevoir à ces requêtes de l’Afrique.

Robert Mugabe a accusé la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis de refuser à l'Afrique son droit de veto aussi au Conseil de sécurité de l'ONU. Il va alors menacer de manière tacite en rappelant aux Occidentaux susmentionnés que l'Afrique peut se tourner, si sa cause n'est pas attendue, vers la Chine et la Russie qui pourraient aussi bien créer une organisation mondiale.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus