Côte d'Ivoire : Le tandem Ouattara - Bédié en marche, une rencontre décisive ce lundi

Par Gary SLM
Publié le 26 septembre 2016 à 11:47 | mis à jour le 26 septembre 2016 à 11:47

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié auront une importante rencontre ce lundi à douze heures pétantes à Abidjan. Ce tête-à-tête entre les deux têtes fortes du RHDP intervient au moment où plusieurs questions brulantes meublent l'actualité ivoirienne. La réforme constitutionnelle, le parti unifié, l'alternance 2020... pourraient donc être au menu de leurs échanges.

Le duo Ouattara - Bédié se concerte...

Alassane Ouattara et son ainé Henri Konan Bédié continuent d'afficher leur complicité pour la gestion du pouvoir d'État. En effet, le président ivoirien avait déclaré, au début de son premier mandat, qu'il consulterait régulièrement son allié Bédié pour la prise d'importantes décisions concernant la marche de la nation. Loin d'être des paroles en l'air, les deux leaders du RHDP affichent continuellement cette bonne entente. Ainsi, une rencontre capitale est prévue, aujourd'hui, entre les deux hommes à la « résidence du Président Bédié, sise à Cocody-les-Ambassades ».

Même si l'ordre du jour n'a pas été expressément dévoilé, l'on devine aisément que le projet de nouvelle Constitution pour la rentrée dans une 3e République et l'érection du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) en un seul et même parti pourraient être les points focaux de cette concertation. Cela, d'autant plus que l'avant-projet de Constitution, composé de 184 articles répartis dans 16 titres et 50 chapitres, a été remis par les experts mandatés au chef d'État, le samedi dernier. De même, Amadou Soumahoro, président du directoire du RHDP, avait annoncé que l'unification du parti pourrait se faire dès septembre.

Nonobstant cette volonté affichée de faire route ensemble, plusieurs zones d'ombre persistent tout de même dans leur relation. C'est qu'à l'appel de Daoukro, ces partis auraient convenu de la désignation d'un cadre du PDCI pour succéder à Ouattara. Mais cette règle, sacro-sainte dans ses débuts, pourrait être sacrifiée sur l'autel de certaines ambitions éloquemment affichées. Car la lutte de positionnement qui a lieu en ce moment entre des responsables du RDR en dirait long. Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) pourrait bien être le dindon de la farce dans ce jeu de passe-passe.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus