Côte d'Ivoire : Comme en 1990, ADO se met à dos les fonctionnaires

Par Gary SLM
Publié le 19 février 2017 à 02:08 | mis à jour le 19 février 2017 à 02:08

Les fonctionnaires ivoiriens ont lancé une grève de trois jours pour protester contre certaines réformes initiées par le gouvernement. Ces mesures décriées touchent principalement à l'âge de la retraite et aux pensions.

Les fonctionnaires avertissement Ouattara par une grève

Le front social est en ébullition depuis un certain moment. Après le Mouvement des instituteurs pour la défense de leur droit (MIDD) qui avait lancé une grève au niveau de l'éducation nationale, voilà que les autres fonctionnaires ivoiriens leur emboitent le pas. De sources bien introduites, ces derniers font une grève de trois jours pour dénoncer l'application d'une réforme de 2012. En effet, cette réforme fait passer l'âge de la retraite de 55 à 60 ans, voire 65 ans pour les grades les plus élevés. De même, les cotisations se sont accrues de 6 à 8,33% du salaire. Et pourtant, les pensions ont été réduites de 30 à 50% suivant les grades et catégories. Pour donc corroborer la réalité des faits, un gréviste explique : « Un professeur d'université de grade A7 touchait 950.000 francs CFA comme pension de retraite. Avec la réforme, il est à 450.000 francs CFA. »

Ainsi, cette grève qui a commencé ce mardi constituerait les prémices d'un mouvement social plus radical. Car selon un leader syndical du secteur public : « Il s'agit d'une grève d'avertissement de trois jours qui va se durcir si nos revendications ne sont pas satisfaites. » Mesmin Comoé et le MIDD ont déjà déclenché une grève qui est largement suivi par les instituteurs.


Ces mouvements de grève font rappeler les années 90, du temps où Alassane Ouattara était encore Premier ministre. En effet, à cette période, plusieurs secteurs d'activités étaient entrés dans un vaste mouvement de grève. Le raccrochage des enseignants en 1991 et les grèves dans l'enseignement secondaire et supérieur avaient également fait des vagues. Chose qui fait somme toute dire à des observateurs qu'ADO aime se mettre à dos les fonctionnaires.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus