Côte d'Ivoire: le Front du Refus s'émiette peu à peu

Par Gary SLM
Publié le 06 décembre 2016 à 09:31 | mis à jour le 06 décembre 2016 à 09:31

Le Front du Refus qui avait suscité de l'espoir chez les Ivoiriens attendant le plus tôt possible un changement dans la vie politique en Côte d'Ivoire, commence à s'émietter par le retrait récemment du Groupe de Réflexion et d’Action pour la Démocratie et les Droits de l’Homme en Afrique (GRDDH).

Le Front du Refus vers l'éclatement

Le Front du Refus avec sa hargne à braver les menaces du régime Ouattara lors du récent Référendum où des émeutes ont eu lieu, commence à s'écarteler tout naturellement vu que les membres qui le composaient étaient d'idéologies politiques multiformes. Le Groupe de Réflexion et d’Action pour la Démocratie et les Droits de l’Homme en Afrique (GRDDH), conduit par le Dr Boga Sako Gervais, membre du Front du refus, plateforme de l’opposition qui a appelé au boycott de la nouvelle Constitution, a annoncé dimanche à Budapest, son retrait de cette coalition et appelé à la formation d’une "vraie coalition de la gauche ivoirienne", dans un communiqué.

"Le GRDDH décide de se retirer du Front du refus et appelle à la mise en place d’une plateforme de la gauche démocratique ivoirienne", indique le document signé par son président Gervais Boga Sako. Poursuivant, le groupe de réflexion a expliqué qu’il a adhéré à la coalition sur demande du Front populaire ivoirien (FPI). "Dès lors que le FPI décide de sortir de ce Front (…) GRADDH-Afrique ne saurait y demeurer".

S'agissant des législatives du 18 décembre, M.Boga trouve "incongru, illogique et totalement irresponsable" que des membres de cette coalition décident de présenter des candidats, estimant que "ce scrutin législatif sera inéquitable et non-démocratique", a t-il conclu.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus