Côte d’Ivoire - Agrobusiness : Bonne nouvelle, l’Etat va rembourser les souscripteurs

Par Gary SLM
Publié le 02 février 2017 à 11:15 | mis à jour le 02 février 2017 à 11:15

L’État de Côte d’Ivoire a récemment pris la décision de bloquer les comptes bancaires de plusieurs entreprises opérant dans l’ Agrobusiness. Il envisage désormais de rembourser l’argent des souscripteurs.

Les souscripteurs dans l' Agrobusiness vont récupérer leur argent

Pour les autorités ivoiriennes, plusieurs entreprises de l’ Agrobusiness qui opèrent sur son territoire ne sont pas fiables. Certaines seraient en réalité dans un système de Ponzi. Avec leur montage financier frauduleux, ils rémunéraient les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants.

Les autorités ont donc convoqué plusieurs dirigeants de ces entreprises à qui elles exigeaient de présenter des preuves, notamment des plantations et bien autres éléments pouvant clarifier leurs situations. Faute de preuves, des dirigeants ont été arrêtés pendant que d’autres comme M.Christophe Yapi de Mon Hevea sont en fuite.

Le ministre Bruno Koné a fait savoir que les "souscripteurs sont remboursés". Selon nos informations, le procureur va prochainement contacter chaque souscripteur avec des huissiers pour vérifier et authentifier les reçus de paiement. Il est mieux pour les souscripteurs de garder ces petits papiers qui vaudront de l’or dans cette affaire… Ce processus sera soumis à une décision de justice, ce qui devrait prendre un certain temps.

À propos du PDG de Mon Hevea, M.Christophe Yapi, qui s’est récemment exprimé dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, il nous revient qu’il aurait déjà séjourné à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan ( MACA) en 1993. Il aurait été écroué dans une affaire d'escroquerie portant sur 19 millions de FCFA au préjudice de l'Abidjanaise d'Assurances. Dix-sept années plus tard, soit en septembre 2010, il aurait à nouveau été déferré pour le vol de deux vedettes et de pièces de rechange d'une valeur totale d’environ 109 millions de FCFA.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus