Côte d’Ivoire : les souscripteurs de l’Agrobusiness manifestent, la police charge !

Par Gary SLM
Publié le 04 février 2017 à 07:30 | mis à jour le 04 février 2017 à 07:30

Les souscripteurs d’Agrobusiness ont organisé une marche ce vendredi pour dénoncer la récente décision du gouvernement. L'État de Côte d'Ivoire, redoutant une escroquerie d'acteurs du secteur, a bloqué les comptes bancaires de plusieurs sociétés. Pour les souscripteurs, cette décision est hâtive et pas assez motivée.

La marche des souscripteurs de l’Agrobusiness dispersée

Redoutant une escroquerie à grande échelle, notamment un système de Ponzi, qui est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants, le gouvernement de Côte d'Ivoire a pris des décisions fermes.

Certains dirigeants des entreprises d’Agrobusiness sont en fuite alors que d’autres ont été mis aux arrêts. Les souscripteurs eux veulent leur argent et ont organisé une marche non autorisée ce vendredi 3 février 2017. Les forces de l’ordre ont été dépêchées sur les lieux pour disperser la marche pacifique. Sur les images ci-dessous, on voit encore des manifestants dispersés alors qu’une femme enceinte reste couchée au sol après avoir reçu une décharge de lacrymogène.

La police ivoirienne charge les manifestants de l'agrobiness en Côte d'IvoireUn agent des forces de l’ordre a tenté de l'aider en la rassurant comme il peut sur le fait qu'elle ne perdrait pas son bébé. Avec la décision de bloquer les comptes de ces entreprises, les souscripteurs redoutent de perdre tous leurs investissements, surtout parce que l'État ne communique pas assez sur le motif de sa décision.

Le porte-parole du gouvernement ivoirien a récemment annoncé que les souscripteurs seraient remboursés de leur argent. Aucune précision n'est cependant faite sur les dates et modalités de remboursement. Il faut noter que de nombreuses familles ont investi tout leur argent dans cette affaire. Certains ont vendu leurs biens pour mener à bien ces projets dans d’Agrobusiness pendant que d'autres ont contracté des dettes importantes.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus