Ghana:la saisie illégale des biens des membres du NDC prend une autre tournure

Par Gary SLM
Publié le 06 février 2017 à 07:39 | mis à jour le 06 février 2017 à 07:39

Le principal parti de l’opposition au Ghana, le National Democratic Congress (NDC) a promis se défendre vaillamment désormais si le gouvernement actuel poursuit la saisieillégale des biens de ses membres.

Les membres du NDC prêts à défendre leurs biens

Les membres du NDC se disent prêts à défendre leurs biens tant que le gouvernement actuel au Ghana continuera de les saisir de manière illégale. A ce sujet, un communiqué a été produit par le Secrétariat général du parti par l'entremise de M. Johnson Asiedu Nketiah, sg du NDC, décriant fortement cette manœuvre des forces gouvernementales.

Le mercredi 1er février 2017, M. Adams Kofi, cadre du NDC, a été victime d'une perquisition à son domicile alors qu'il était hors du pays. Les intrus identifiés comme des soldats du pouvoir actuel au Ghana, ont emporté de façon illégale cinq (5) véhicules appartenant à ce chargé à l'organisation nationale du NDC.

Après une vive réaction du Ministre de la Sécurité nationale, les véhicules ont été retournés. Toutefois, Adams Kofi entend poursuivre en justice ceux qu'il a traité de "braqueurs" et de "voleurs" pour s'être infiltrés chez lui de manière illégale, violant ainsi les lois en vigueur au Ghana.

Le NDC, face à toutes ces violations des droits de ses membres, a décidé de passer à l'offensive. Il prévient le gouvernement que pour la paix et la stabilité du pays, toute nouvelle attaque contre un seul membre du NDC ne sera plus tolérée. Mieux, c'est par une vive opposition et résistance que les membres du NDC défendront leur patrimoine.

Pour apaiser le NDC, le gouvernement Nana Akufo-Addo a mis sur pied un Groupe de travail

avec pour mandat de récupérer les biens de l'Etat détenus illégalement par des individus.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus