Côte d'Ivoire - Ghana : Les enjeux de la délimitation de la frontière maritime

Par Gary SLM
Publié le 25 septembre 2017 à 10:28 | mis à jour le 25 septembre 2017 à 10:28

Le conflit frontalier qui oppose Abidjan à Accra est actuellement pendant devant le TIDM. Il s'agit pour cette juridiction siégeant à Hambourg de délimiter la frontière maritime qui sépare ces deux États voisins. Cette zone litigieuse comporte une importante réserve de pétrole.

Le tracé de la frontière maritime entre la Côte d'Ivoire et le Ghana

L'audience, ouverte le 6 février devant le Tribunal international du droit maritime (TIDM), se refermera le 17 février prochain. En effet, cette juridiction a été saisie par la partie ivoirienne pour délimiter une frontière maritime entre les deux États. Cette zone était naguère commune à la Côte d'Ivoire et au Ghana en vertu du « respect et de l'application d’une frontière maritime commune ». Mais avec la découverte d'un scandale géologique estimé à plus de deux-milliards de barils de pétrole, les données ont changé. De même, plus prompt que son voisin ivoirien, le Ghana a entamé l'exploitation de ce gisement depuis 2010.

Aussi, la Cote d'Ivoire qui ne l'entendait pas de cette oreille a fait arrêter cette exploitation en avril 2015. Elle réclame par ailleurs sa souveraineté sur plus de 40.000 km² de ce bassin sédimentaire. Le TIDM qui avait accédé à sa première demande est encore appelé à se prononcer sur une délimitation frontalière formelle. Ces deux pays dont l'économie était basée sur la culture cacaoyère semblent désormais jeter leur dévolu sur la manne pétrolière. Dans ce nouveau contexte, il est bien évident que la réserve qui se situe à leur frontière mitoyenne les intéresse. Chaque partie est donc appelée à faire valoir ses arguments afin de faire pencher la balance en sa faveur.


Le verdict de la juridiction saisie est donc très attendu pour éviter d'éventuels conflits entre ces deux voisins. Quoi qu'il en soit, Gloria Afua Akuffo, la ministre ghanéenne de la Justice rassure : « Les relations entre le Ghana et la Côte d’Ivoire restent cordiales. » La décision du tribunal sera rendue au cours de l'année 2017.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus