RDC: les rebelles du M23 perdent 20 combattants face aux forces régulières

Par Gary SLM
Publié le 02 mars 2017 à 15:33 | mis à jour le 02 mars 2017 à 15:33

Les forces régulières de la RDC ont décidé de mettre en déroute totale les rebelles du M23. 20 rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ont été exterminés dans des combats qui les ont opposé aux forces armées dans l'est de la RDC.

Lourde perte pour les rebelles du M23 face aux forces régulières

Les forces régulières de la République Démocratique du Congo (RDC) viennent de semer la mort dans le camp des rebelles du Mouvement du 23 Mars. Ces derniers ont essuyé des tirs bien visés qui ont emporté la vie d'une vingtaine de combattants côté rebelles.

Le Général Léon Mushale, Commandant des opérations dans la province du Nord-Kivu , donne ici le bilan partiel des combats: "20 morts ont été enregistrés coté ennemi, 25 capturés et rendus. On compte deux morts et six blessés dans les rangs de l'armée. Le bilan des affrontements qui ont opposé depuis Janvier l’'armée congolaise et des combattants du Mouvement du 23 mars (M23) a fait 22 morts. Ce bilan concerne les affrontements survenus le 31 janvier et du 20 au 22 février, à Matebe, sur la colline de Songa et à Kitagoma, localité frontière avec l'Ouganda, ", indique en substance l'officier supérieur.

Le M23 est un Mouvement rebelle qui sème la terreur en RDC. Pour rappel, c'est un ancien groupe rebelle à dominante tutsi ayant fui la RDC après avoir été mis en déroute fin 2013 par l'armée congolaise, à l'issue de dix-huit mois de guérilla au Nord-Kivu (est de la RDC).

Pour la MONUSCO, ce groupe représente toujours "une menace" pour la sécurité dans l'est de la RDC.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus