Côte d'Ivoire : Didier Drogba acquiert des parts de l'Etat à la mine d'or d'Ity

Par Gary SLM
Publié le 23 mars 2017 à 17:03 | mis à jour le 23 mars 2017 à 17:03

L'État ivoirien a décidé, lors du conseil des ministres d'hier, de se retirer totalement de la mine d'or d'Ity. Ainsi, ses 30% de parts ont été réparties entre la société canadienne Endeavour et l'Ivoirien Didier Drogba.

Didier Drogba accroit ses parts à la mine d'or d'Ity

Du football au monde des affaires, il n'y a qu'un pas que Didier Drogba n'a pas hésité à franchir. En effet, le footballeur ivoirien détenait 5% déjà des actions dans le capital de la Société des mines d’or d’Ity (SMI). Mais avec la volonté de l'État ivoirien de céder ses 30% de parts, l'ex-capitaine des Éléphants s'en est vu octroyer. Ainsi que l'a annoncé Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, au sortir d'un conseil des ministres : « Le Conseil des ministres a autorisé la cession des 30% détenus aujourd’hui par la SODEMI (Société pour le développement des mines) dans le capital de la Société des mines d’or d’Ity (SMI) à raison de 25% au Groupe Endeavour et 5% au Groupe Didier Drogba. »

Cette acquisition de nouvelles parts dans cette société minière permet désormais à Drogba de doubler ses actions. De 5% des parts précédemment acquises, l'ex-goléador ivoirien en est maintenant détenteur de 10%. Un autre coactionnaire, le groupe canadien Endeavour en possède 8o% après avoir reçu 25% de l'État.

L'on pourrait donc dire que la retraite s'annonce encore plus dorée pour la légende de Chelsea. Cette reconversion d'homme de ballon à homme d'affaires lui réussit visiblement. Cependant, l'ex-international ivoirien ne veut pour autant pas abandonner totalement le milieu du football. Mieux, il entend suivre une formation d'entraineur pour emboiter le pas à son mentor José Mourinho. D'aucuns espèrent donc que ce terrain lui réussira également. C'est du moins tout le mal que l'on puisse lui souhaiter.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus