Allemagne: l'ONU veut enrayer la famine en Afrique

Par Gary SLM
Publié le 18 avril 2017 à 15:46 | mis à jour le 18 avril 2017 à 15:46

Après le partage de l'Afrique décidé à Berlin, en Allemagne, l'Organisation des Nations-Unies (ONU) a récemment lancé depuis Berlin encore, mais cette fois un "appel humanitaire" pour sortir l'Afrique de la famine, à côté d'autres régions aussi.RFI Afrique nous en parle.

La famine en Afrique: le nouveau défi de l'ONU depuis Berlin, en Allemagne

L'Organisation des Nations-Unis (ONU) s'est donnée depuis Berlin, en Allemagne, un nouveau défi, celui de combattre la famine dans bien de régions du monde, notamment en Afrique. Dans un esprit conduit par le slogan « Debout ensemble contre la famine », l'Organisation mondiale entend dégager près de 4,5 milliards de dollars d'ici au mois de juillet 2017, pour aider environ 20 millions de personnes touchées par ce fléau qu'est la famine.

Révélant au grand jour l'attachement de son pays à lutter contre la famine dans le monde, le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, s'est targué d'avoir le plus donné au nom de l'Allemagne, pour venir en aide aux plus affamés de la planète terre: « L'argent nécessaire pour empêcher la famine ne représente qu'une fraction des dépenses militaires militaires mondiales (...) Nous sommes un des plus importants donateurs, mais nous ne pouvons pas vaincre cette crise seuls », a t-il expliqué avant d'appeler d'autres organisations à soutenir ce combat.

L'appel a été entendu par des ONG humanitaires basées en Afrique, mais aussi par le CICR et le HCR. Le second cité par exemple, à savoir le CICR, a donné sa main d'association à l'initiative allemande en ces termes: « C'est absolument nécessaire. Nous manquons de temps pour faire face à cette crise. Donc tout ce qui peut aider, qui peut attirer l'attention, est bienvenue. Maintenant le niveau de crise humanitaire dans le monde est sans précédent. Il y a aussi la Syrie, l'Irak. Bien sûr nous avons besoin d'argent, pour la nourriture, les abris, les soins, mais la communauté internationale peut aussi aider autrement. Ces 4 pays sont touchés par des conflits armés. Donc toute pression diplomatique que les états peuvent exercer serait très utile », a affirmé la porte-parole du CICR, Jennifer Tobias, sur RFI Afrique.

Espérons que cet "appel humanitaire de Berlin" sera entendu en Afrique comme une aide non remboursable, car bien souvent l'assistance humanitaire se transmue subtilement en assassinat de l'économie africaine comme gage de la contrepartie d'une prétendue "générosité"...


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus