CIV: La gendarmerie de Songon attaquée, les ex-combattants indexés

Par Gary SLM
Publié le 04 septembre 2017 à 12:10 | mis à jour le 04 septembre 2017 à 12:10

La gendarmerie de Songon, commune située près d'Abidjan, a été la cible d'une attaque armée, dans la nuit du samedi. Les ex-combattants démobilisés auraient perpétré cette énième attaque pour revendiquer leur prime Ecomog.

Les ex-combattants, auteurs de l'attaque de la gendarmerie de Songon ?

La vague d'attaques des postes de police et de gendarmerie en Côte d'Ivoire est visiblement loin de son épilogue. La gendarmerie de Songon, petite localité située à une vingtaine de kilomètres dans la banlieue abidjanaise, vient d'en faire l'amère expérience. Des assaillants lourdement armés ont, en effet, lancé un assaut contre la brigade de gendarmerie de cette petite commune. L'attaque a eu lieu « entre 22H00 et minuit », selon un témoin sur place.

Une source sécuritaire a par ailleurs précisé : « Ils (les assaillants) ont emporté des pistolets automatiques, un véhicule et blessé un gendarme. » Une autre source qui semble avoir identifié les auteurs de cette autre forfaiture indique de façon péremptoire : « Il s’agit d’un groupe d’ex-combattants qui réclament le paiement de primes. »

Si cette assertion est avérée, il va sans dire que les ex-combattants démobilisés constituent une réelle menace pour la paix sociale en Côte d'Ivoire. D'autant plus que leurs revendications portant sur les primes Ecomog n'ont pas encore été satisfaites. Ils pourraient alors constituer une main-d'oeuvre pour des aventuriers qui voudraient prendre le raccourci des armes.

Les attaques de poste de police et de gendarmerie, ainsi que des évasions de prison constituent de véritables menaces. En dépit des multiples tournées du ministre de la Défense Hamed Bakayoko dans les casernes, la situation semble toujours précaire. Le président Ouattara avait par ailleurs initié l'Opération Ceinture lors d'un Conseil national de sécurité. Celle-ci consistait à mobiliser les forces de défense et de sécurité sécuriser les localités du pays. Mais elle semble d'ores et déjà avoir du pain sur la planche. Il conviendra donc aux Autorités ivoiriennes de redoubler de vigilance et de tact pour sécuriser davantage la Côte d'Ivoire.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus