Côte d'Ivoire : Le phénomène des microbes, un casse-tête pour le gouvernement

Par Gary SLM
Publié le 08 septembre 2017 à 12:27 | mis à jour le 08 septembre 2017 à 12:27

La question du phénomène des microbes a été royalement éludée par le Conseil national de sécurité (CNS) de ce jeudi. Le ministre Sidiki Diakité a toutefois indiqué que le gouvernement s'en préoccupe et qu'elle a été abordée en conseil des ministres. Un groupe de travail sera par ailleurs créé pour trouver des solutions définitives à ce fléau.

Enfin une solution du gouvernement contre le phénomène des microbes ?

Maintenant 6 ans que le phénomène des microbes dure, et pourtant, le gouvernement ivoirien peine à trouver une solution définitive. En effet, ces enfants délinquants ont développé le grand banditisme à Abidjan et dans d'autres villes ivoiriennes. Que ce soit la population civile ou même des personnalités politiques ou militaires, personne n'est véritablement épargné. Mais face à la recrudescence de ce fléau, les Autorités ivoiriennes semblent ne pas avoir trouvé, jusque-là, la solution adéquate.

Le programme de réinsertion de ces "enfants en conflit avec la loi" initié par le ministère de l'Intérieur s'avère inopérant. L'Opération Épervier qui consistait à les traquer dans leurs différents repaires aurait également montré ses limites. D'autant plus que ces microbes ont eu l'outrecuidance de tuer un agent de police la semaine dernière.

Le nouveau ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité annonce par ailleurs la mise sur pied d'un groupe de travail. Ce groupe se chargera d'étudier minutieusement les tenants et les aboutissants de ce fléau afin de l'éradiquer définitivement.


Cependant, certains observateurs pointent un doigt accusateur sur des proches du régime qui sembleraient protéger ces adolescents délinquants qui agressent la population avec une violence à nulle autre pareille. Plusieurs reportages ont permis de lier ce phénomène à la crise postélectorale. Toutefois, d'aucuns espèrent que les solutions de ce groupe de travail seront les meilleures.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus