Côte d'Ivoire : Du gaz périmé contre les étudiants, Assi Fulgence s'en prend à Kandia

Par Gary SLM
Publié le 16 septembre 2017 à 11:48 | mis à jour le 16 septembre 2017 à 11:48

En dépit du mandat d'arrêt annoncé par la ministre Kandia Camara, Assi Fulgence et les étudiants restent toujours déterminés. Le SG de FESCI promet d'autres manifestations dès le lundi, et entend porter plainte à cause du gaz périmé utilisé.

Affaire gaz périmé, Assi Fulgence et Kandia Camara, le bras de fer continue

La rentrée scolaire 2017-2018 se veut quelque peu tumultueuse, eu égard aux tensions entre les étudiants et leur ministère de tutelle. Suite aux manifestations de la FESCI, violemment réprimées d'ailleurs, Kandia Camara a annoncé des poursuites judiciaires contre Assi Fulgence Assi. Mais le secrétaire général de la FESCI, dénonçant des frais annexes perçus lors de l'inscription, n'entend nullement démordre. Il appelle par ailleurs l'ensemble de ses syndiqués à se mobiliser davantage dès la semaine prochaine : « Élèves et étudiants, sachez que personne ne viendra lutter pour nous, donc armons-nous de courages. (...) Je demande une grande mobilisation ce lundi 18 septembre 2017, dans tout le pays. »

Il s'est également insurgé contre le fait que les policiers aient utilisé du gaz périmé pour réprimer leur marche. Et pourtant, ce gaz lacrymogène périmé « provoque des symptômes tels que des crises convulsives, des spasmes oculaires et une détresse respiratoire à long terme » sur les sujets longuement exposés à ce produit hautement toxique. Voilà pourquoi le leader syndical entend saisir les Autorités judiciaires afin de traduire les auteurs d'une telle pratique en justice. Mieux, il défie la ministre de l'Education nationale en annonçant : « Trop, c’est trop ! Nous irons demander des comptes à la ministre Kandia Camara à son bureau. »

Notons qu'en plus de l'inscription en ligne, les élèves doivent également s'acquitter d'autres frais imposés par le COGES. Ces frais supplémentaires varient en fonction des établissements, et ne cessent de grimper au fil des ans. C'est donc ce fait que dénonce la FESCI, quand bien même certains parents d'élèves tentent de désavouer ce syndicat.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus