Mali : Les terroristes plus actifs que le G5 Sahel, l'armée malienne martyrisée

Par Gary SLM
Publié le 21 septembre 2017 à 17:23 | mis à jour le 21 septembre 2017 à 17:23

L'éradication du terrorisme au Sahel pourra-t-elle se faire un jour ? Alors que le G5 Sahel cherche désespérément un financement, les terroristes semblent avoir pris une bonne avance. Ce mercredi, le Mali a encore été le théâtre de nouvelles attaques terroristes.

Le G5 Sahel sous la pression des terroristes

L'espoir de voir la force conjointe du G5 Sahel se mettre en place s'amenuise-t-il ? Cette interrogation est d'autant plus opportune que les chefs d'État formant ce groupement multiplient les ballets diplomatiques pour trouver le financement nécessaire à la mise en place de cette force conjointe. En marge de la 72e Assemblée générale de l’ONU, il avait été question pour ces derniers de convaincre l'ensemble de la communauté internationale sur la nécessité et le bien fondé de cette force. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta avait par ailleurs convaincu ses pairs de montrer une mobilisation sans faille et de parler d'une voix forte et unanime.

Cependant, l'absence d'Idriss Déby Itno aux côtés de ses pairs du G5 Sahel a quelque peu fragilisé cette unité. De sources bien introduites, le président tchadien entendait ainsi protester contre le mutisme de la communauté internationale face aux urgences des pays africains. Le président Deby serait encore plus irrité contre le manque d'avancement dans la recherche de financement de la force conjointe. Même, si l'homme fort de N'Djamena ne s'est pas officiellement prononcé sur son absence, rappelons qu'il était également absent à la 72e Assemblée générale de l’ONU.

Pendant ce temps, les terroristes multiplient les attaques au Mali. Ce mercredi, l'armée malienne a été prise pour cible par des hommes armés. Un convoi de la Garde nationale est tombé dans une embuscade à 50 kilomètres de Ménaka, sur la route d'Ansongo. Le bilan fait état d'un soldat tué et d'un autre blessé. Plutôt dans la journée, vers 5h30, une dizaine d'obus se sont abattus sur le camp de la Minusma à Kidal, provoquant d'importants dégâts matériels. De plus en plus actifs sur le terrain, les terroristes sont en passe de prendre un véritable ascendant psychologique sur le G5 Sahel qui cherche encore ses marques.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus