Guinée équatoriale : Gabriel Nse Obiang denonce l’arrestation de 50 militants du CI

Gabriel Nse Obiang leader du CI
Par
Publié le 28 décembre 2017 à 13:12 | mis à jour le 05 mars 2020 à 12:23

Les militants du parti de l’opposition équato-guinéenne, Citoyens pour l’innovation (CI) sont dans la tourmente. Gabriel Nse Obiang, leader de cette formation politique a confié mercredi à l’AFP qu’une cinquantaine de ses partisans ont été arrêtés et cent autres refugiés à leur siège à Bata.

Gabriel Nse Obiang dénonce l’arrestation et la persécution de ses militants

Le parti d’opposition, Citoyen pour l’innovation en Guinée équatoriale (CI) de Gabriel Nse Obiang, vit des moments difficiles de son histoire. En effet ses militants sont persécutés, depuis les élections générales de novembre, remportée par le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) du président Théodore Nguema Obiang, où il avait obtenu le seul poste de député pour l’opposition sur les 100 que dispose le parlement.

Selon M. Nse Obiang, 50 parmi eux sont détenus en prison, et une centaine refugiés au siège du parti depuis près d’un mois, fuyant ainsi les arrestations nocturnes à leur domicile. Il a en outre dénoncé la persécution de ses militants qui se voient arracher leurs cartes de militants juste parce qu’ils sont membres du CI. Pour lui, les partisans du Citoyens pour l’innovation « n'ont commis aucun délit, ils sont persécutés parce qu'ils militent dans les rangs du parti CI ».

De son côté le gouvernement de la Guinée équatoriale donne un autre son de cloche. Agapito Mba-Mokuy, ministre des Affaires étrangères a fait savoir que dans son pays il n’y a pas de prisonniers politiques, avant d’ajouter que si des opposants sont en prison c’est pour d’autres raisons.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus