Côte d'Ivoire : Jean-Louis Billon remplacé à la tête du Hambol

L’ex-ministre du Commerce Jean-Louis Billon
Par Timothée Jean
Publié le 24 janvier 2018 à 13:32 | mis à jour le 24 janvier 2018 à 13:32

L’ex-ministre du Commerce Jean-Louis Billon a été suspendu de la tête du Conseil régional du Hambol à l’issue d’un conseil des ministres. Il vient d’être remplacé par Kalil Ibrahim Konaté qui a pris ses fonctions le mardi 23 janvier.

Jean-Louis Billon quitte la présidence du Conseil régional du Hambol

Élu en 2013 président du Conseil régional du Hambol, sous la bannière du Rassemblement des républicains (RDR), Jean-Louis Billon a effectué depuis peu son entrée au sein du Secrétariat du PDCI. Le passage de l’ex-ministre du Commerce du RDR (Parti de Ouattara) au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) d' Henri Konan Bédié a suscité l’ire des membres du Conseil.

L’ex-ministre du Commerce a été contesté par 19 membres du CR du Hambol, tous issus du RDR. Sur proposition du ministre Hamed Bakayoko, le gouvernement d’Alassane Ouattara a donc acté la mesure de suspension. L’annonce de cette décision a été faite par Bruno Koné, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement à l’issue du conseil des ministres.

Le porte-parole du Gouvernement a indiqué que « le Conseil procédera à la désignation d’une personnalité qui continuera à travailler pour l’intérêt des populations ». Pour entériner cette décision, le porte-parole adjoint du PDCI a été remplacé par Kalil Ibrahim Konaté qui a pris fonction ce mardi 23 janvier 2018, au cours d’une cérémonie de passation de charges en présence de l’inspecteur des Services de l’administration du territoire, M. Nassa Dakoury.

Jean-Louis Billon ne reconnait pas son éviction

Le superviseur de cette passation a présenté le nouveau locataire du Conseil du Hambol aux populations avant de l’inviter à travailler dans l’unité et la cohésion avec les fils et filles de la région. Celui-ci a engagé tous les conseillers régionaux à s’impliquer dans les activités du conseil.


Toutefois, cette nouvelle désignation aura du mal à passer aux yeux des partisans de Jean-Louis Billon. L’ex-ministre a lui-même rejeté la décision du régime Ouattara. « Je tiens à préciser que je reste le président du Conseil régional du Hambol. J’ai été élu légalement et sans contestation », a-t-il indiqué lors d’une interview accordée au quotidien Le Nouveau Réveil. L’homme d’affaires a ensuite ajouté à propos de son éviction : « je regarde et je souris ».


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus