L’Algérie met fin au monopole d'Air Algérie sur le marché du fret aérien

Air Algérie , Boeing B738
Par NGUEYAP ROMUALD
Publié le 15 février 2018 à 18:03 | mis à jour le 15 février 2018 à 18:04

L'Algérie a annoncé l’ouverture du fret aérien aux opérateurs économiques privés nationaux. Une mesure qui s'inscrit dans le cadre de la nouvelle orientation économique nationale.

L'Algérie ouvre le marché du fret aérien aux opérateurs privés nationaux

Selon le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, qui s’est exprimé devant la commission des finances à l’Assemblée nationale populaire, cette mesure se justifie par les limitations opérationnelles de la compagnie nationale Air Algérie qui n’arrive plus à répondre aux demandes des opérateurs économiques.

« La Compagnie nationale du transport aérien, Air Algérie, ne peut répondre aux aspirations des opérateurs économiques en matière d’exportation de leurs produits d’où la nécessité de lever le gel sur l’ouverture du fret aérien et maritime », a expliqué le ministre Abdelghani Zaâlane.

En effet, l’Algérie connait, depuis quelques années, une augmentation significative des exportations hors-hydrocarbure et une forte demande vers certains pays africains. D’après les chiffres des services de Douanes, les exportations algériennes hors-hydrocarbures ont enregistré une hausse de 3,4% durant les 10 premiers mois de 2017 par rapport à la même période de l’année 2016.

Elles représentent désormais 1,49 milliard de dollars de la facture globale des exportations du pays, alors que la capacité de traitement fret de la compagnie nationale Air Algérie se trouve signification limitée. Sa filiale, Air Algérie Cargo, qui s’occupe de la composante fret dispose seulement de deux avions dont un (01) Lockheed Hercules et un (01) B737-700 QC.

Avec la nouvelle mesure, les opérateurs privés pourront désormais acquérir ou affréter des avions pour réaliser leurs opérations d’exportations. Cette mesure concerne également le fret maritime.

Ces exportations hors-hydrocarbure sont composées essentiellement des biens alimentaires, des biens d’équipements industriels, des produits bruts, des biens de consommation non alimentaires et d’autres produits divers.

Rappelons que le cadre législatif relatif à l’ouverture du fret aérien en Algérie est régi par la loi 98-06 de 1998, mais celle-ci était restée gelée depuis lors.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus