Côte d'Ivoire : Pol Dokui, un autre pro-Gbagbo, décède en exil

Pol Dokui est décédé des suites d'un AVC
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 06 juin 2018 à 11:56 | mis à jour le 06 juin 2018 à 11:58

Exilé à Cotonou, la capitale béninoise, depuis la fin de la crise postélectorale, Pol Dokui est décédé dans la nuit de mardi à mercredi des suites d'un AVC. Ce décès vient accroître davantage le nombre de pro-Gbagbo morts dans les mêmes conditions.

Pol Dokui a définitivement déposé le micro

Bohoun Bouabré, Jean-Baptiste Gomont Diagou, Gnan Raymond, Mamadou Ben Soumahoro... et aujourd'hui Pol Dokui. La liste des proches de l'ancien président Laurent Gbagbo morts en exil ne fait que s'allonger. D'autres sont également décédés dans les prisons ivoiriennes, notamment l'ancien syndicaliste Mahan Gahé Basile. Et pourtant, le pouvoir d'Abidjan et l'opposition ont du mal à accorder leurs violons quant au retour des exilés au pays. En témoignent les mandats d'arrêts internationaux lancés contre Justin Koné Katinan, Damanan Pikass, Stéphane Kiré et bien d'autres.

Mais comment est-on arrivé à cette disparition de l'ancien directeur de Fréquence 2 ?

En effet, Pol Dokui avait été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en juin 2016. Alors qu'il se remettait peu à peu de cette crise, qu'une autre chute est intervenue ce 4 juin 2018. Cette deuxième chute a été fatale à l'animateur des émissions cultes tel que « Les choses de la nuit », « Mythe et Mystère », « Plateau Dokui », car les moyens lui faisaient défaut pour faire face à ses soins. Toutes ses démarches auprès des autorités ivoiriennes pour dégeler ses comptes étant restées vaines. Il est donc resté inconscient avant de rendre l’âme deux jours plus tard soit ce mercredi 06 juin 2018 aux environs de 2 heures du matin au Centre national hospitalier universitaire (CNHU) de Cotonou.

Notons que c'est la consternation et l'émoi chez les exilés pro-Gbagbo. A qui le prochain tour ? Telle est l'interrogation qui ne cesse de tarauder les esprits au Ghana, au Togo et au Bénin. Il est donc temps que le président Alassane Ouattara amorce une véritable réconciliation nationale afin de permettre à tous ces Ivoiriens de rentrer au pays et participer à la construction d'une Côte d'Ivoire émergente.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus