Côte d'Ivoire : La mort de Soro Kognon hante la relation Ouattara-Soro

Soro Kognon a été froidement tailladé lors d'une manifestation du RACI
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 juillet 2018 à 12:29 | mis à jour le 09 juillet 2018 à 12:46

L'Assemblée générale du RACI s'est achevée dans un bain de sang, ce week-end à Korhogo. La mort de Soro Kognon, un militant de ce mouvement proche de Guillaume Soro, est mal perçu par certains initiés.

Soro Kognon, une victime de trop de la politique ivoirienne

«Tuer quelqu’un pour une opinion politique attire le malheur sur le pays…» Telle est l'avertissement de Médard Kouassi, Chercheur Spirituel – Médecin Holistique – écrivain spirituel. Et pourtant, ce samedi 7 juillet 2018, une manifestation du Réseau des Amis de la Côte d’Ivoire (RACI) qui s'est tenu à Korhogo, dans le nord du pays, a été attaqué à la machette par des individus dont l'identité fait objet de polémique. Toutefois, le bilan de cette attaque est on ne peut plus très effrayant : Une dizaine de blessés graves et un mort, en la personne de Soro Kognon.

Le député Soro Mamadou Kanigui, président du RACI et proche du président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, a déploré cet assassinat politique. « Soro Kognon mort pour avoir voulu tenir une simple Assemblée générale du RACI à Korhogo. Mon collaborateur venu à cette évènement pour la paix, on lui a arraché la vie à Korhogo », a-t-il fondu en larme.

A en croire une vidéo captée par koaci.com, il s'agirait d'un épisode de la guéguerre entre le camp Alassane Ouattara et le camp Guillaume Soro. Si tel est le cas, l'on pourrait véritablement craindre l'atmosphère qui prévaudra lors de la présidentielle de 2020 à laquelle certains signes laissent présager d'une candidature de Guillaume Kigbafori Soro. Quoi qu'il en soit, tous ces faits ne sont pas bon signe pour l'avenir de la Côte d'Ivoire qui se remet difficilement d'une decennie de guerre.

Le décryptage du Chercheur Spirituel Médard KOUASSI

Tuer quelqu’un un (7) juillet, n’est pas un bon signe, pas du tout…. Surtout que les mois de juillet, septembre et décembre sont des mois difficiles pour le pays.

Pourquoi ?

• notre pays est né un (7) : le (7) aout.

• Son année de naissance donne (7) : 1960 = (7)

• Les villes de NIELLE, KORHOGO, YAMOUSSOUKRO, FRESCO, ISSIA, SIPILOU, TRANSUA, RAVIART ET TOUMODI (ZAHAKRO) sont des villes ou il faut éviter de tuer des humains, car ce sont des pôles spirituels d’une extrême importance ou siègent les anges protecteur du pays.
• Le (7) est le chiffre de la spiritualité et de la connaissance ; mais aussi, dans son aspect négatif, c’est le chiffre de la TURBULENCE.

BN 1 : lorsqu’à la date de ton anniversaire, tu as un malheur, cherche vite et très vite à dénouer ce nœud, sinon, ta vie sera un enfer ; or, tuer quelqu’un attire le malheur sur l’assassin et tuer quelqu’un pour une opinion politique, attire le malheur sur le pays ; et ici, il s’agit apparemment d’une mort politique(le jeune soro a été poignardé au cours d’un meeting politique et il est passé à trépas). Donc cela concerne le pays. Maintenant, cette mort est survenue sur l’un des pôles spirituels du pays, un (7) juillet et ce jour tombe sur le chiffre du jour et de l’année anniversaire du pays. Cela complique encore plus ‘’les choses ‘’.

BN 2 : tracez ces villes en suivant leur citation, vous verrez que c’est une flèche pointée vers le bas. Qu’est-ce à dire ? Regardez dans mon livre ‘’ l’âme de mon pays est en peine, page 78 ‘’, vous y trouverez la carte spirituelle du pays et vous comprendrez encore mieux mes explications.

Le peuple sénoufo est le peuple le plus spirituel du nord (enfin jusqu’à ces derniers temps où l’on trouve des armes dans des bois sacrés et l’on tue des humains pour leur opinion politique). Je disais donc que les Senoufo sont un peuple profondément spirituel et c’est à partir de NIELLE qu’est reçue l’énergie spirituelle pour remplir de grâces le pays, puisqu’il est situé sur le (7è) chakra du pays. (On retrouve encore un (7).

Donc, si les énergies qui doivent descendent (flèche pointée vers le bas) sur le pays, sont chargées de sang, qu’adviendra-t-il alors de la cote des hommes paisibles, notre magique, magnifique, magnétique, merveilleux, mythique, mystique et riche pays : LA COTE D’IVOIRE ?

jeunes ivoiriens, j’en appelle à votre intelligence, il y a des zones(villes) ou il ne faut pas tuer des humains ; déjà que tuer est interdit par notre créateur dans ses dix commandements à nous dictées par notre patriarche MOISE : ‘’ tu ne tueras pas ton prochain. ‘’ De peur que je ne fasse descendre un malheur sur toi. Jeunes, Tout ce qu’on vous promet pour prendre la vie d’autrui, ne vous apportera que malheur dans un court délai.

NB 3 : remarquez encore, cette coïncidence : 7/7/2018 = 7+7+2+0+1+8 = 25 = 2+5 = (7) huummm !!!

NB 4 : le jeune tué s’appelle SORO, est-ce une coïncidence ? En spiritualité, le hasard n’existe pas… rappelez-vous des injonctions et proverbes du fou du VILLAGE IVOIRE la semaine dernière…

Moi, en tant que médian, je me dois de vous expliquer certaines donnes du pays et avertir. Si vous en tenez compte, tant mieux ; sinon, tant mieux également… SEUL L’ETERNEL EST NOTRE PROPTECTEUR ET A LUI SEUL, NOUS CHERCHONS EFFECTIVEMENT PROTECTION CONTRE LES HOMMES ET LES DJINNS QU’IL A CREES.

Médard KOUASSI

Chercheur Spirituel – Médecin Holistique – écrivain spirituel – conférencier

Fondateur du Club de la Pensée Positive


Afficher les commentaires
Articles les plus lus