Municipales en Côte d’Ivoire: Bacongo accuse des cadres du RDR d’avoir fait "campagne contre" lui

Cissé Bacongo
Par
Publié le 19 octobre 2018 à 10:42 | mis à jour le 19 octobre 2018 à 10:42

L’équipe de campagne de Cissé Bacongo, élu maire de la commune abidjanaise de Koumassi à l’issue des municipales du 13 octobre en Côte d'Ivoire, a accusé jeudi des cadres du parti de l’ex-ministre, le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) d’avoir fait "campagne contre" lui.

L'équipe de Bacongo dénonce des tentatives de fraude pendant la campagne

"Des mains obscures dans nos propres rangs ont travaillé en intelligence avec l’adversaire en faisant campagne contre (M.Bacongo)", a déploré son directeur de campagne Yacouba Sangaré, à une conférence de presse.

M. Sangaré a pointé du doigt, "des cadres d’un certain niveau dans le parti" de l’ex-ministre.

Il a dénoncé des tentatives de fraude ou de corruption ayant conduit à l’interpellation des personnes impliquées dont le chef de sécurité du maire sortant Raymond N'Dohi, le principal adversaire de M. Bacongo.

Face à quatre adversaires dont M.N'Dohi, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir), Cissé Bacongo a remporté l’élection avec 49,17% des voix.

Rappelons que durant cette période électorale, des échauffourées ont éclaté entre partisans de candidats du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), indépendants ou ceux du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir).


Selon les résultats officiels des élections couplées - municipales et régionales du 13 octobre, le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, mouvance présidentielle) arrive en tête avec 18 régions sur 31, contre 6 pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir), 3 indépendants, 1 pour le Front populaire ivoirien (FPI, opposition) et 2 pour des candidats parrainés à la fois par le RHDP et le PDCI.

Le RHDP est également en tête du classement pour les municipales en raflant 92 sièges contre 50 pour le PDCI, 56 indépendants et 2 pour le FPI.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus