Côte d’Ivoire : Le RHDP critique la plateforme envisagée par Bédié

Des cadres du RHDP
Par
Publié le 24 janvier 2019 à 21:21 | mis à jour le 24 janvier 2019 à 21:21

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire, a critiqué jeudi la future plateforme de l’opposition envisagée par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié qui s’est récemment retiré du RHDP dont il a contribué à sa création.

La plateforme envisagée par Bédié vise à "prendre l'électorat" de Laurent Gbagbo, selon des cadres du RHDP

Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont conjointement animé pour faire le point de “l’état d’avancement des préparatifs’’ du premier congrès ordinaire du RHDP parti unifié, des cadres de la mouvance présidentielle ont critiqué la future plateforme, lui prédisant, avant sa création formelle, un échec certain.

“Quelle est cette plateforme qui se crée ? Le cercle national Bédié représenté par Banny, Wodié s’il existait encore, Bamba Morifere est un has been. Pour nous, cette plateforme n’a pour seul objectif que de combattre le RHDP. Nous allons leur opposé un projet, une vraie offre politique de rassemblement des Ivoiriens. ’’, a affirmé le président du comité d’organisation du congrès du RHDP, Adama Bictogo, qui avait à ses côtés les ministres Paulin Danho, Kobenan Kouassi Adjoumani et Mamadou Touré.

Interrogé sur le poids que pourrait avoir sur l’échiquier politique la plateforme dans laquelle devrait coaliser le PDCI d’Henri Konan Bédié et le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo, M. Bictogo a estimé que “les vrai ennemis de Gbagbo sont dans la plateforme’’.

“Ils souhaitaient tous que Gbagbo n’ait pas l’acquittement. Ils faisaient des défilés pour aller le voir pour pouvoir prendre son électorat’’, a-t-il expliqué.

Pour le ministre de Sports, Paulin Danho, transfuge du PDCI, la future plateforme de l’opposition est composée de politiciens du passé et qui ont une vision dépassée de la vie politique de la Côte d’Ivoire’’.

Concernant le congrès, son président du comité d’organisation a assuré que “tout était fin prêt’’ pour ces assises qui devraient acter la fusion des partis de la coalition au pouvoir en une formation politique unique.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus