Côte d'Ivoire: Amadou Gon Coulibaly soigne son image pour 2020

Amadou Gon Coulibaly tavaille son image pour 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 02 mai 2019 à 11:33 | mis à jour le 02 mai 2019 à 13:59

Des bruits courent, qui avancent qu' Alassane Ouattara se prépare à faire entrer Amadou Gon Coulibaly au palais présidentiel. L' actuel président ivoirien serait en train d' envisager son Premier ministre dans les habits de chef d' Etat. Celui-ci se verrait bien dans le fauteuil et veut se donner les moyens.

Amadou Gon Coulibaly tient à son image

La question d' un probable troisième mandat d' Alassane Ouattara continue d 'alimenter le débat politique en Côte d' Ivoire. Le chef de l' Etat ne s' est pas encore prononcé clairement sur le sujet. "Je prendrai ma décision l’ année prochaine. J’ ai un certain nombre d’ amis que je consulterai avant de prendre ma décision définitive, mais elle est presque prise", affirmait-il début avril lors d' une conférence de la fondation Mo Ibrahim.

Mais selon des indiscrétions, Alassane Ouattara serait partant pour positionner Amadou Gon Coulibaly en tant que son successeur en 2020. Le Premier ministre, pour sa part, entend tout faire pour mériter cette marque de confiance. Et pour ce faire, le chef du gouvernement ne lésine pas sur les moyens pour se donner une "image présidentielle".

Âgé de soixante ans, Gon Coulibaly s' est entouré d'une équipe pour travailler son image. Le Premier ministre ivoirien a fait appel à Masséré Touré, nièce d' Alassane Ouattara, pour gérer sa communication, nous confie La Lettre du continent. L' ancien secrétaire de la présidence de la République n' a pas eu de difficulté à choisir entre la directrice de la communication présidentielle et le responsable de la communication de la Primature, Bakary Sanogo.

Une fois aux côtés du chef du gouvernement, Masséré Touré a décidé de remplir sa mission avec Abdou Cissé, photographe d'Aïchatou Mindaoudou. Elle s' est également laissé convaincre par Amadou Coulibaly, chef des services extérieurs, qui a milité pour la création d'AGC Web Tv. Tout ceci pour donner une nouvelle image à Gon Coulibaly.

Hamed Bakayoko et Guillaume Soro en embuscade

Amadou Gon Coulibaly n' aura pas les coudées franches dans la guerre de succession d' Alassane Ouattarra. Hamed Bakayoko se présente comme un potentiel candidat pour remplacer l' actuel chef d' Etat. En plus de Guillaume Soro, le ministre d' Etat, ministre de la Défense est un sérieux adversaire du Premier ministre.

L'ancien président de l'Assemblée nationale a initié une tournée dans le Nord du pays où il se présente comme le nouveau champion. Guillaume Soro arrive à peine à voiler sa volonté de succéder à Alassane Ouattara.

Même si Hambak (surnom donné au ministre de la Défense) ne laisse rien filtrer de son agenda politique, le maire d' Abobo (commune populaire d'Abidjan) n' hésiterait pas à se lancer dans la course. Du moins si le président ivoirien décide de ne pas briguer la magistrature suprême pour un troisième mandat.

On se rappelle que lors du congrès du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), le 26 janvier 2019, Alassane Ouattara a tenu des propos élogieux en l' endroit d' Hamed Bakayoko, qu'il a qualifié de "premier prisonnier politique de Côte d'Ivoire".

En tout cas, le chemin menant au palais présidentiel paraît parsemé d' obstacles et d' embûches pour Amadou Gon Coulibaly.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus